Construction et évolution de la notion de patrimoine à Chiang Mai-Du monument national au patrimoine ordinaire de la communauté locale - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2019

Construction and Evolution of the Concept of Heritage at Chiang Mai - From National Monument to Ordinary Heritage of Local Community

Construction et évolution de la notion de patrimoine à Chiang Mai-Du monument national au patrimoine ordinaire de la communauté locale

Abstract

Since the 1990s, the rapid urban transformations have raised much awareness about the ordinary urban heritage. This leads to develop a new approach towards citizen participation in conservation projects. The participative approach takes into account the singularity of urban histories and the diversity of non-monumental heritages of local community. It is aimed at asserting a local cultural identity for facing with the vision of heritage formulated by the national and international authorities. This marks a turning point in the way of considering heritage and developing the conservation project. Our research aims to bring to light the important role of ordinary heritage and participative approach in the evolution of heritage meanings and practices at Chiang Mai from 1990 to 2014, period of transition from centralist policies to decentralisation of heritage management. Chiang Mai provides an informative study site to the extent that there is strong dynamic of citizen engagement in heritage management and conservation. This research examines the plurality of practices and significance attached to the heritage, as well as their dissonance. By combining architectural and socio-anthropological approaches, this research sets up a twofold analysis of conservation projects and words of heritage. Our analysis focuses on the conflict situations arose during the conservation project - provoked by the gap between heritage vision and local practice. We consider the conflict situation as a specific time for discussion and exchange, that enables the hybridisation of visions and the elaboration of the singular propositions. In this perspective, the controversy are examined for their potential for innovating and renewing the heritage approaches, that attest to the capacity of adaptation and creation of local actors. Our analysis focuses also on the words of heritage that are resulting from the assembly of local and international references, which are the indicators of the new heritage conceptions and categories. Therefore, we examine the evolution of heritage meanings, from "ancient monument" (boransathan) to "community's heritage" (moradok chumchon). We study also the "untranslatable words of heritage" (Cassin et Wosny, 2016), that indicate differences between local and international approaches. The analysis of local reinterpretation of the concept "intangible cultural heritage" demonstrates how local actors manipulate the international concept in order to claim their right to manage the local heritage.
Depuis les années 1990, les mutations urbaines et architecturales suscitent une sensibilité accrue à l'égard du patrimoine urbain et architectural ordinaire. Celle-ci conduit à élaborer des nouvelles démarches dans le sens de la participation citoyenne aux projets patrimoniaux. La démarche participative prend en considération la singularité des histoires urbaines et la diversité des patrimoines non monumentaux des communautés d'habitants, visant ainsi à l'affirmation d'une identité culturelle locale face à la vision du patrimoine formulée par les instances nationales et internationales. Ceci marque un tournant dans la façon de considérer le patrimoine et de concevoir le projet patrimonial. Cette thèse vise à mettre en évidence la place du patrimoine urbain ordinaire et l'entrée en jeu de la société civile dans la constitution du champ patrimonial à Chiang Mai entre 1990 et 2014, période de la transition de la politique centralisatrice de l'État au principe de la décentralisation du pouvoir de gestion patrimoniale. Chiang Mai constitue un terrain d'étude éclairant dans la mesure où il y existe des dynamiques locales et un engagement fort des citoyens dans l'action patrimoniale. Cette thèse interroge la pluralité des pratiques patrimoniales, des significations attachées à l'objet valorisé et leurs dissonances. En combinant des approches architecturale et socio-anthropologique, cette recherche met en place une démarche croisée entre l'analyse du projet à vocation patrimoniale et l'analyse du lexique du patrimoine. Notre analyse se concentre sur les situations conflictuelles – conflits de référentiels, de pratiques de restauration et d'usages des espaces – suscitées par des projets en décalage, voire en contradiction avec les manières de penser et de faire des usagers des lieux. Considérées comme « tiers-espaces » du patrimoine, ces situations conflictuelles sont, nous en faisons l'hypothèse, des temps forts de discussion et de concertation, qui rendent possible le métissage de visions et de référents patrimoniaux hétérogènes, ainsi que l'élaboration de propositions singulières. Elles sont examinées pour leur potentiel d'innovation et de renouvellement des pratiques différenciées, qui témoignent des capacités d'adaptation, de reformulation et de création des acteurs locaux. Notre recherche s'intéresse aussi aux mots du patrimoine qui sont les indicateurs de nouvelles notions et catégories patrimoniales issus de l'assemblage entre les références locales et internationales. Nous étudions ainsi l'évolution du sens du patrimoine, du « monument ancien » (boransathan) au « patrimoine de la communauté » (moradok chumchon). Les mots révélateurs de différences ou les « intraduisibles » du patrimoine (Cassin et Wosny, 2016) sont aussi examinés à travers la réinterprétation locale des notions internationales, telle que « patrimoine culturel immatériel », afin d'appréhender la façon dont les associations manipulent ces notions à leur profit pour revendiquer le droit à la gestion du patrimoine.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_PUMKETKAO2019.pdf (11.74 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02610768 , version 1 (18-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02610768 , version 1

Cite

Pijika Pumketkao. Construction et évolution de la notion de patrimoine à Chiang Mai-Du monument national au patrimoine ordinaire de la communauté locale. Sciences de l'Homme et Société. Université Paris-Est Marne la Vallée, 2019. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02610768⟩
148 View
165 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More