Scheduling in cloud data center powered by renewable energy only with mixed phases-based workload - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Scheduling in cloud data center powered by renewable energy only with mixed phases-based workload

Ordonnancement dans un centre de calculs alimenté par des sources d'énergie renouvelables sans connexion au réseau avec une charge de travail mixte basée sur des phases

(1)
1

Abstract

Due to the increase of cloud, web-services and high performance computing demands all over the world, datacenters are now known to be one of the biggest actors when talking about energy consumption. In 2006 alone, datacenters were responsible for consuming 61.4 billion kWh in the United States. When looking at the global scenario, datacenters are currently consuming more energy than the entire United Kingdom, representing about 1.3\% of world's electricity consumption, and being even called the factories of the digital age. Supplying datacenters with clean-to-use renewable energy is therefore essential to help mitigate climate change. The vast majority of cloud provider companies that claim to use green energy supply on their datacenters consider the classical grid, and deploy the solar panels/wind turbines somewhere else and sell the energy to electricity companies, which incurs in energy losses when the electricity travels throughout the grid. Even though several efforts have been conducted at the computing level in datacenters partially powered by renewable energy sources, the scheduling considering on site renewable energy sources and its variations, without connection to the grid can still be widely explored. Since energy efficiency in datacenters is directly related to the resource consumption of the computing nodes, performance optimization and an efficient load scheduling are essential for energy saving. Today, we observe the use of cloud computing as the basis of datacenters, either in a public or private fashion. The main particularity of our approach is that we consider a power envelope composed only by renewable energy as a constraint, hence with a variable amount of power available at each moment. The scheduling under this kind of constraint becomes more complex: without further checks, we are not ensured that a running task will run until completion. We start by addressing the IT load scheduling of batch tasks, which are characterized by their release time, due date and resource demand, in a cloud datacenter while respecting the aforementioned power envelope. The data utilized for the batch tasks comes from datacenter traces, containing CPU, memory and network values. The power envelopes considered, represent an estimation which would be provided by a power decision module and is the expected power production based on weather forecasts. The aim is to maximize the Quality of Service with a variable constraint on electrical power. Furthermore, we explore a workload composed by batch and services, where the resources consumption varies over time. The traces utilized for the service tasks originate from business critical datacenter. In this case we rely on the concept of phases, where each significant resource change in the resources consumption constitutes a new phase of the given task. In this task model phases could also receive less resources than requested. The reduction of resources can impact the QoS and consequently the datacenter profit. In this approach we also include the concept of cross-correlation to evaluate where to place a task under a power curve, and what is the best node to place tasks together (i.e. sharing resources). Finally, considering the previous workload of batch tasks and services, we present an approach towards handling unexpected events in the datacenter. More specifically we focus on IT related events such as tasks arriving at any given time, demanding more or less resources than expected, or having a different finish time than what was initially expected. We adapt the proposed algorithms to take actions depending on which event occurs, e.g. task degradation to reduce the impact on the datacenter profit.
Les centres de données sont reconnus pour être l'un des principaux acteurs en matière de consommation d'énergie du fait de l'augmentation de l'utilisation du cloud, des services web et des applications de calcul haute performance dans le monde entier. En 2006, les centres de données ont consommé 61,4 milliards de kWh aux états-Unis. Au niveau mondial, les centres de données consomment actuellement plus d'énergie que l'ensemble du Royaume-Uni, c'est-à-dire environ 1,3% de la consommation électrique mondiale, et ils sont de fait appelés les usines de l'ère numérique. Un des moyens d'atténuer le changement climatique est d'alimenter les centres de données en énergie renouvelable (énergie propre). La grande majorité des fournisseurs de cloud computing qui prétendent alimenter leurs centres de données en énergie verte sont en fait connectés au réseau classique et déploient des panneaux solaires et des éoliennes ailleurs puis vendent l'électricité produite aux compagnies d'électricité. Cette approche entraîne des pertes d'énergie lorsque l'électricité traverse le réseau. Même si différents efforts ont été réalisés au niveau informatique dans les centres de données partiellement alimentés par des énergies renouvelables, des améliorations sont encore possibles notamment concernant l'ordonnancement prenant en compte les sources d'énergie renouvelables sur site sans connexion au réseau et leur intermittence. C'est le but du projet ANR DataZERO, dans le cadre duquel cette thèse a été réalisée. L'efficacité énergétique dans les centres de données étant directement liée à la consommation de ressources d'un nœud de calcul, l'optimisation des performances et un ordonnancement efficace des calculs sont essentiels pour économiser l'énergie. La spécificité principale de notre approche est de placer le centre de données sous une contrainte de puissance, provenant entièrement d'énergies renouvelables : la puissance disponible peut ainsi varier au cours du temps. L'ordonnancement de tâches sous ce genre de contrainte rend le problème plus difficile, puisqu'on doit notamment s'assurer qu'une tâche qui commence aura assez d'énergie pour aller jusqu'à son terme. Dans cette thèse, nous commençons par proposer une planification de tâches de type "batch" qui se caractérisent par leur instant d'arrivée, leur date d'échéance et leurs demandes de ressources tout en respectant une contrainte de puissance. Les données utilisées pour les tâches de type batch viennent de traces de centres de données et contiennent des mesures de consommation CPU, mémoire et réseau. Quant aux enveloppes de puissance considérées, elles représentent ce que pourrait fournir un module de décision électrique, c'est-à-dire la production d'énergie prévue (énergie renouvelable seulement) basée sur les prévisions météorologiques. L'objectif est de maximiser la Qualité de Service avec une contrainte sur la puissance électrique. Par la suite, nous examinons une charge de travail composée de tâches de type "batch" et de services, où la consommation des ressources varie au cours du temps. Les tracecs utilisées pour les services proviennent d'une centre de données à "business critique". Dans ce cadre, nous envisageons le concpet de phases, dans lequel les changements significatifs de consommation de resources à l'intérieur d'une même tâche marquent le début d'une nouvelle phase. Nous considérons également un modèle de tâches pouvant recevoir moins de ressources que demandées. Nous étudions l'impact de ce modèle sur le profit du centre de données pour chaque type de tâche. Nous intégrons aussi le concept de "corrélation croisée" pour évaluer où placer une tâche selon une courbe de puissance afin de trouver le meilleur nœud pour placer plusieurs tâches (c.-à-d. Partager les ressources).
Fichier principal
Vignette du fichier
2019TOU30160b.pdf (9.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-02628518 , version 1 (26-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02628518 , version 1

Cite

Gustavo Rostirolla. Scheduling in cloud data center powered by renewable energy only with mixed phases-based workload. Databases [cs.DB]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2019. English. ⟨NNT : 2019TOU30160⟩. ⟨tel-02628518⟩
132 View
164 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More