Vietnam : the destination of tourism kitsch? Example for a region climatic : Dalat - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

Vietnam : the destination of tourism kitsch? Example for a region climatic : Dalat

Le Vietnam : une destination touristique kitsch ? Exemple de la station climatique : Dalat

(1)
1

Abstract

In 1995, the American administration under B. Clinton officially ended trade embargoand removed the economic blockage with Vietnam. As of this major key point, the countrybecame a new destination to discover, attracting tourists worldwide. The beauty of its diverselandscapes, the culinary art and the hospitality of the local community were the mainadvantages that helped Vietnam to develop its tourism sector. More than two decades later,when observing the current tourism activities of the country, we realize that the abovementioned three are no longer as authentic as they were at the beginning. They are artificialized,mixed and “exotized” to meet the diverse demands of domestic tourists.This context urged us to conduct the present research attempting to understand how,why and in which way(s) the Kitsch was able to gradually immerse in the daily life and in theminds of Vietnamese people. It currently becomes a social phenomenon amplified by the mediaand the social networks. The use of Kitsch is considered as a soft remedy that the Communistgovernance applies to relieve the damage caused during the decades of wars. However, on thelong term, will it still be an effective tool in the tourism development of the destination Vietnamin general, and of the climatic health resort of Dalat – our case study – in particular?
En 1995, l’administration américaine sous la présidence Clinton a officiellement levé les blocages dans les échanges avec le Vietnam. A partir de ce repère important, le pays est devenu la nouvelle destination ayant attiré les touristes étrangers pour le découvrir. La beauté des paysages divers, l’art culinaire et l’hospitalité de la communauté locale étaient des points d’intérêt qui ont permis au Vietnam de développer le tourisme. Plus de deux décennies venant de passer, en observant ces activités touristiques actuelles du pays, nous constatons que les trois atouts ci-dessus ne demeurent plus aussi authentiques ni sincères qu’ils ne l’étaient au début. Ils sont artificialisés, mélangés et exotisés pour répondre aux demandes des touristes, notamment des touristes domestiques.Ce contexte nous a poussé à mener ce travail de recherche pour essayer de comprendre comment, pourquoi et de quelle(s) manière(s) le Kitsch a pu imprégner petit à petit la vie quotidienne et l’esprit des Vietnamiens. A présent, il devient un phénomène social amplifié par les médias et les réseaux sociaux. L’emploi du Kitsch est considéré comme un des moyens soft que la gouvernance communiste utilise pour réparer les dégâts causés par les décennies de guerres. Cependant, à long terme, sera-t-il toujours un outil aussi efficace dans la mise en tourisme de la destination Vietnam en général, et de la station climatique de Dalat – notre étude de cas – en particulier ?
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE_LE_ANH_THU.pdf (14.81 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-02972839 , version 1 (20-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02972839 , version 1

Cite

Anh Thu Le. Le Vietnam : une destination touristique kitsch ? Exemple de la station climatique : Dalat. Géographie. Université d'Avignon, 2020. Français. ⟨NNT : 2020AVIG1200⟩. ⟨tel-02972839⟩
596 View
509 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More