Globalisation de l'écosystème sportif : les parties prenantes entre héritages politiques, régulations juridiques et enjeux économiques - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2020

Globalization of the sports ecosystem : stakeholders between political legacies, legal regulations and economic issues

Globalisation de l'écosystème sportif : les parties prenantes entre héritages politiques, régulations juridiques et enjeux économiques

Abstract

From ancient times, Greek cities saw their heroes, between two editions of the Olympic Games, move from one city to another. At the beginning of the 20th century, with the emergence of the Sport Movement, specific questions were raised about nationality, as one of the fundamental elements in the construction of the sports system. These questions have become all the more recurrent over the last two decades, in the wake of a general globalization of the world economy and the rise in political, legal and economic issues surrounding sport. How does the globalized ecosystem of sport reexamine the concept of nationality? Does it confirm its propensity to erase it, like other market sectors? In order to examine this question, this thesis considers nationality as both a unit of measurement of the globalization of the sports ecosystem and one of its strategic resources. Each stakeholder tries to capture it for its own benefit, around two main functions: the representativeness of national teams through the eligibility criteria adopted by the international federations; the implementation of quotas of foreign players in the club teams -notably with a view to protecting local teams- although largely defeated by the Bosman ruling. Using a dual quantitative and qualitative methodology, this question has been cleared up in order to study the political legacies, legal regulations and economic stakes that have traced its lineaments to the present day. Thus, the first part of this work deals with the institutional aspect through the evolution of sport and the governance of its authorities and states on this issue, while the second part looks at the strategies for capturing the value of nationality by national teams and clubs. Finally, a prospective reading of what the sport-nationality relationship would be tomorrow was provided, reinforced by an original proposal for a regulation supporting the establishment of an autonomous and universal sports nationality.
Dès l’antiquité, les Cités grecques voyaient leurs héros, entre deux éditions des Jeux Olympiques, passer d’une ville à l’autre. Le début du XXème siècle, avec l’émergence du mouvement sportif, allait voir se poser des questions ponctuelles autour de la nationalité, comme l’un des éléments fondamentaux de la construction du système sportif. Des questions d’autant plus récurrentes, ces deux dernières décennies, dans le sillage d’une globalisation générale de l’économie mondiale et de la montée en puissance des enjeux politiques, juridiques et économiques autour du sport. Comment l’écosystème globalisé de ce dernier réinterroge-t-il le concept de nationalité ? Est-ce qu’il en confirme la propension à l’effacement, à l’instar d’autres secteurs marchands ? Afin d’en examiner les ressorts, cette thèse considère la nationalité comme étant à la fois une unité de mesure de la globalisation de l’écosystème sportif et l’une de ses ressources stratégiques. Chaque partie prenante tente de la capter à son profit, autour de deux fonctions principales : la représentativité des équipes nationales à travers les critères d’éligibilité retenus par les fédérations internationales ; la mise en place de quotas de joueurs étrangers dans les effectifs des clubs -notamment en vue de la protection de la formation locale- quoique largement battus en brèche par l’arrêt Bosman. À la faveur d’une méthodologie duale, quantitative et qualitative, cette question a été défrichée afin d’en étudier les héritages politiques, régulations juridiques et enjeux économiques qui en ont tracé les linéaments jusqu’aujourd’hui. Ainsi, la première partie de ce travail concerne le volet institutionnel à travers l’évolution du sport et la gouvernance de ses instances et des États sur cette question, tandis que la deuxième revient sur les stratégies de captation par les équipes nationales et les clubs de la valeur nationalité. Enfin, une lecture prospective de ce qui serait demain la relation sport-nationalité a été fournie, renforcée par une proposition originale de règlement soutenant la mise en place d’une nationalité sportive autonome et universelle.
Fichier principal
Vignette du fichier
sygal_fusion_28402-alem-amr.pdf (5.75 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03097360 , version 1 (05-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03097360 , version 1

Cite

Amr Alem. Globalisation de l'écosystème sportif : les parties prenantes entre héritages politiques, régulations juridiques et enjeux économiques. Gestion et management. Normandie Université, 2020. Français. ⟨NNT : 2020NORMC019⟩. ⟨tel-03097360⟩
515 View
1390 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More