Mise au point d’une méthode intégrée d’analyse des impacts des filières de matières premières minérales - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2019

Developing an integrated analysis method of impacts for mineral raw materials chains

Mise au point d’une méthode intégrée d’analyse des impacts des filières de matières premières minérales

Abstract

The subject of the thesis is the development of an integrated method of analysis of the social and environmental costs of depletion in the metal value chains. The supported thesis is that the depletion of metallic resources, beyond the question of the economic limits of exploitation, is a multiplier of the social and environmental costs generated by our current modes of production and consumption. The thesis was carried out as part of the Bureau for Appraisal of Social Impacts for Citizen information (Basic) research and development project on the development of sustainability indicators. The thesis is part of a transdisciplinary approach, combining an approach from the management sciences, namely the analysis of global value chains (GVC), mobilized to understand the influence of the organization of globalized chains on social and environmental impacts, and an economics-based approach, that of social costs, as developed by Karl William Kapp, which looks at the costs of social and environmental damage inherent in our economic system. The thesis aims to contribute to both the reinforcement of the methodological framework of social costs developed by the Basic, but also to the emerging research on depletion within the field of development of sustainability indicators. The research aims to explore the links between depletion, increased social and environmental costs of exploitation, and the influence of globalized chains on the occurrence of these costs. This general problem is divided into two parts. A first theoretical part, composed of chapters 1 and 2, contributes to define the depletion of metals in a perspective of strong sustainability and to formalize a framework of evaluation of the social costs coherent with this definition. In Chapter 1, depletion is redefined as two joint, continuous and irreversible phenomena: 1) loss of quantity (loss of material throughout the supply chain) and quality (diminution of ore grades and difficulties of recycling) of the resource.2) as a multiplier of environmental, health and social impacts of the metal value chains. Chapter 2 proposes a new framework to account for depletion and its social costs, linking the work of ecological economics and institutional economics based on the work of Karl William Kapp. This methodology develops an approach focused on studying the causes of social costs and levers to reduce these costs. A second empirical part applies the evaluation framework to the case study of the neodymium chain used in Nd-Fe-B magnets. This case study shows that, although the depletion of rare earth reserves is not perceived as an imminent danger, the social costs of depletion are already significant and that actions could be implemented to reduce these costs. This case study demonstrates the social and ecological relevance of the analysis of social cost depletion.
Le sujet de la thèse est la mise au point d’une méthode intégrée d’analyse des coûts sociaux et environnementaux de l’épuisement dans les filières exploitant des métaux. La thèse qui est défendue est que l’épuisement des ressources métalliques, au-delà de la question des limites économiques de l’exploitation, est un démultiplicateur des coûts sociaux et environnementaux générés par nos modes de production et de consommation actuels. La thèse a été réalisée dans le cadre du projet de recherche du Bureau d'Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne (le Basic) portant sur la mise au point d’indicateurs de soutenabilité. La thèse se situe dans une approche transdisciplinaire, croisant une approche issue des sciences de gestion, soit l’analyse des chaînes globales de valeurs (CGV), mobilisée pour comprendre l’influence de l’organisation des filières mondialisées dans les impacts sociaux et environnementaux, et une approche issue des sciences économiques, celle des coûts sociaux, telle que développée par Karl William Kapp, qui s’intéresse aux coûts liés aux dommages sociaux et environnementaux inhérents à notre système économique. La thèse vise à contribuer à la fois au renforcement du cadre méthodologique des coûts sociétaux développé par le Basic, mais aussi à la recherche émergente sur la prise en compte de l’épuisement dans la mise au point d’indicateurs de soutenabilité. La recherche vise à explorer les liens entre épuisement, augmentation des coûts sociaux et environnementaux de l'exploitation, et influence des filières mondialisées sur ces coûts. Cette problématique générale se décline en deux parties. Une première partie théorique, composée du chapitre 1 et 2, contribue à définir l’épuisement des métaux dans une perspective de soutenabilité forte et à formaliser un cadre d’évaluation des coûts sociaux cohérent avec cette définition. Dans le chapitre 1 l’épuisement est redéfini comme deux phénomènes conjoints, continus et irréversibles : perte de quantité (perte de matière tout au long de la filière) et de qualité (diminution des teneurs du gisement et difficultés du recyclage) de la ressource d’une part ; et comme un démultiplicateur d’impacts environnementaux, sanitaires et sociaux des filières exploitant des métaux d’autre part. Le chapitre 2 propose un nouveau cadre de prise en compte de l’épuisement et de ses coûts sociaux, faisant le lien entre les travaux de l’économie écologique et de l’économie institutionnelle sur la base des travaux de Karl William Kapp. Cette méthodologie développe une approche tournée vers l’études des causes des coûts sociaux et des leviers pour diminuer ces coûts. Une deuxième partie empirique applique le cadre d’évaluation au cas d’étude de la chaîne du néodyme utilisé dans les aimants Nd-Fe-B. Cette étude de cas montre que, bien que l’épuisement des réserves de terres rares ne soit pas perçu comme un danger imminent, les coûts sociaux de l’épuisement sont déjà importants et que des actions pourraient être mise en œuvre pour diminuer ces coûts. Cette étude de cas permet de démontrer la pertinence d'un point de vue social et écologique de l'analyse de l'épuisement par les coûts sociaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
74989_PIGNEUR_2019_archivage.pdf (7.45 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03123793 , version 1 (28-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03123793 , version 1

Cite

Judith Pigneur. Mise au point d’une méthode intégrée d’analyse des impacts des filières de matières premières minérales. Gestion et management. Université Paris Saclay (COmUE), 2019. Français. ⟨NNT : 2019SACLC093⟩. ⟨tel-03123793⟩
947 View
303 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More