Le processus d’intégration des retornados au Portugal (1975-2018) : analyse comparée avec le cas français des pieds-noirs d’Algérie - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2020

The integration process of the retornados in Portugal (1975-2018) : comparative analysis with the french case of the pieds-noirs from Algeria

Le processus d’intégration des retornados au Portugal (1975-2018) : analyse comparée avec le cas français des pieds-noirs d’Algérie

O processo de integração dos retornados em Portugal (1975-2018) : análise comparada com o caso francês dos pieds-noirs da Argélia

Abstract

After the Carnation Revolution of April 25th 1974, which put an end to the Estado Novo regime in place in Portugal since 1926, the democratization process, and simultaneously the decolonisation process of the African territories under Portuguese rule, began. One of the consequences of the end of Portuguese empire in Africa, was the arrival and settlement in Portugal of nearly half-a-million Portuguese ex-colonists, coming mostly from Angola and Mozambique. Known as retornados, or returnees, most of them arrived during the summer of 1975, and represented 5% of the Portuguese resident population. In a context of high political and social instability, and of a global economic crisis, this migratory phenomenon represented an additional challenge for the Portuguese administration that had to devise and implement measures in order to welcome, accommodate, and integrate those national migrants into the Portuguese economy and society. This study focuses on the integration process of this population, in a comparative perspective with the French case of the pieds-noirs from Algeria, repatriated during the process of the Algerian independence.
Au lendemain de la révolution des Œillets du 25 avril 1974, qui mit fin au régime de l’Estado Novo en place au Portugal depuis 1926, commencèrent, de manière simultanée, le processus de démocratisation du pays et le processus de décolonisation des territoires africains qui se trouvaient alors sous domination portugaise. Une des conséquences de la fin de l’empire portugais d’Afrique fut l’arrivée et l’installation de près d’un demi-million d’anciens colons portugais, originaires dans la majorité des cas d’Angola et du Mozambique. Connus sous le nom de retornados, ces rapatriés arrivèrent pour la plupart au cours de l’été 1975 et occasionnèrent une augmentation de 5% de la population du Portugal. Dans un contexte d’une très grande instabilité politique et sociale, et d’une crise économique mondiale, ce phénomène migratoire représenta un défi supplémentaire pour les autorités portugaises. L’Etat portugais dut définir et mettre en place un ensemble de politiques pour accueillir, loger et intégrer ces migrants nationaux au sein de l’économie et de la société portugaise dans son ensemble. Ce travail est consacré à l’analyse du processus d’intégration de la population des retornados, dans une perspective comparée avec le cas français des pieds-noirs d’Algérie, rapatriés en France au cours du processus de l’indépendance algérienne.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020theseDelaunayM.pdf (26.41 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03173761 , version 1 (18-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03173761 , version 1

Cite

Morgane Delaunay. Le processus d’intégration des retornados au Portugal (1975-2018) : analyse comparée avec le cas français des pieds-noirs d’Algérie. Histoire. Université Rennes 2; Universidade de Lisboa (Lisbonne), 2020. Français. ⟨NNT : 2020REN20014⟩. ⟨tel-03173761⟩
604 View
64 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More