Analyses psychosociales des processus d’orientation genrés vers et pendant la formation d’ingénieur·e·s. - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2020

Psychosocial analyses of gender-based orientation processes toward and during engineering education

Analyses psychosociales des processus d’orientation genrés vers et pendant la formation d’ingénieur·e·s.

Abstract

School and vocational guidance are characterized by a gendered division: women and men do not choose the same professionals’ fields (Vouillot, 2007). This distinction is a major political and social issue that results in incentive programs and many pieces of research. Studies in educational sciences highlight the role of sociodemographic variables (e.g. gender, social origin, etc.) on career choices. Beyond these sociological elements which are traditionally considered, this thesis discusses psychosocial processes (e.g. social representation, time perspective, etc.) involved in school counseling. The first part of this study focuses on the choices of high school students by questioning them using surveys on their higher education, in particular by investigating the self-assessment of their academic results. The second part of this work focuses on an engineering school. Despite that a third of engineers are women, the male representation still affects this field (Marry, 1989). The National Institute of Applied Sciences (INSA) Lyon is distinctive from other school because of their strong institutional attention and work in favor of diversity: The Institut Gaston Berger, an organization of the school illustrates this observation. Nevertheless, specialization of students into the third year of school is still gender-differentiated. Studies were conducted with INSA students in a longitudinal approach. Social representations (Moscovici, 1961), the experience of education, and time perspective (Lewin, 1942) were investigated through questionnaires, semi-structured interviews, and a student’s journal analysis. This research highlights the influence of the social role of gender on the decision-making processes and experiences of students. If this gender differentiation exists before and outside school, some measures, especially about communication, may be proposed.
L’orientation scolaire et professionnelle est marquée par une division sexuée : les femmes et les hommes n’investissent pas les mêmes domaines professionnels (Vouillot, 2007). Cette problématique constitue un enjeu politique et social fort qui a donné lieu à des dispositifs incitatifs, mais aussi à des recherches. Des travaux en sciences de l'éducation ont ainsi mis en évidence l'influence de variables sociodémographiques (p. ex. sexe, milieu social, etc.) sur les choix d'orientation. Au delà de ces éléments sociologiques classiquement étudiés, cette thèse se propose d'aborder les processus psychosociaux (p. ex. enjeux représentationnels, perspective temporelle, etc.) à l'œuvre dans le champ de l'orientation scolaire. Une première phase de ce travail interroge, à travers des questionnaires, l’orientation vers le supérieur auprès de lycéen·ne·s, en ciblant notamment l’auto-évaluation de leur niveau scolaire. La deuxième partie de ce travail se place dans le cadre d’une formation en ingénierie. Ce domaine compte désormais un tiers de femmes dans ses effectifs, mais il est encore fortement marqué par son histoire au masculin (Marry, 1989). L'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) Lyon se démarque des autres formations d'ingénieur·e·s par une volonté institutionnalisée de travailler et d'agir en faveur d'une diversité de la population estudiantine, à travers, notamment, l'existence d'un service spécifique (l'Institut Gaston Berger). Cependant, à l’image de la structure de la profession, la spécialisation des élèves en troisième année apparait différenciée en fonction du sexe. Nous avons conduit des études dans une approche longitudinale auprès des étudiant·e·s de l’INSA. Ce sont plus spécifiquement les représentations sociales (Moscovici, 1961) de la profession, le rapport à la formation et la perspective temporelle (Lewin, 1942) qui ont été interrogés à travers des questionnaires, des entretiens semi-directifs et l’analyse d’une revue étudiante. Cette recherche met en évidence la force du rôle social de sexe dans les processus décisionnels et le vécu des élèves. Si ces éléments de différenciation existent avant et en dehors du champ scolaire investigué, des pistes d’action, notamment d’ordre communicationnel, peuvent être proposées.
Fichier principal
Vignette du fichier
these_internet_erouart_m.pdf (25.81 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03191308 , version 1 (07-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03191308 , version 1

Cite

Marion Erouart. Analyses psychosociales des processus d’orientation genrés vers et pendant la formation d’ingénieur·e·s.. Psychologie. Université de Lyon, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LYSE2066⟩. ⟨tel-03191308⟩
374 View
109 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More