« Troisième Camp » ou nouvel « Octobre » ? : Socialistes de gauche, trotskistes et Deuxième Guerre mondiale (1938-1948) - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2020

« Third Camp » or new « October » ? : Left-wing Socialists, Trotskyists and the Second World War (1938-1948)

« Troisième Camp » ou nouvel « Octobre » ? : Socialistes de gauche, trotskistes et Deuxième Guerre mondiale (1938-1948)

Abstract

The debate within the workers' movement about the relationship between war and revolution has always been of a strategic nature, even at the time of the First International. Deciding on the attitude to the war produced debates, cleavages and splits: between reformists and revolutionaries, between defeatists and defenders of the "Union sacrée", between absolute pacifists and "revolutionary militarists". At the end of the 1930s, as the world once again rushed towards a conflict on a global scale, the actualization - or repetition - of Lenin's approach during the First World War (revolutionary defeatism) was at the heart of the analyses and perspectives debated by revolutionary minorities. This research aims to establish the data for the theoretical debate and political and programmatic orientation within the Fourth International (FI) and the heterogeneous archipelago of left-wing socialism. These two political currents were trying to build an alternative to reformism and Stalinism and were the ones where the possibility of a revolutionary outcome to the war was passionately debated and at least acted upon.
Le débat au sein du mouvement ouvrier autour de la relation entre la guerre et la révolution a toujours été de nature stratégique, déjà à l’époque de la Première Internationale. Trancher sur l’attitude face à la guerre a produit débats, clivages et scissions : entre réformistes et révolutionnaires, entre défaitistes et défenseurs de l’« Union sacrée », entre pacifistes absolus et "militaristes révolutionnaires". À la fin des années 1930, alors que le monde précipite à nouveau vers un conflit à l’échelle mondiale, l’actualisation – ou bien la répétition - de la démarche suivie par Lénine pendant la Première Guerre mondiale (le défaitisme révolutionnaire) est au cœur des analyses et des perspectives débattues par les minorités révolutionnaires. Cette recherche vise à établir les données du débat théorique et d’orientation politique et programmatique au sein de la Quatrième Internationale (QI) et dans l’archipel hétérogène du socialisme de gauche. Ces deux courants politiques se voulaient alternatives au réformisme et au stalinisme et furent celles où la possibilité d’un dénouement révolutionnaire de la guerre fit l’objet d’un débat passionné et d’une action tout au moins conséquente.Il s’agira de comprendre comment ces deux courants firent face à une révolution qui n’était pas venue ou qui avait été contrôlée par les staliniens et les sociaux-démocrates, et aux nouvelles relations internationales engendrées par le dénouement de la Deuxième Guerre mondiale.
Fichier principal
Vignette du fichier
these_internet_giliani_f.pdf (6.94 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03227424 , version 1 (17-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03227424 , version 1

Cite

Francesco Giliani. « Troisième Camp » ou nouvel « Octobre » ? : Socialistes de gauche, trotskistes et Deuxième Guerre mondiale (1938-1948). Histoire. Université de Lyon, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LYSE2075⟩. ⟨tel-03227424⟩
545 View
1084 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More