Conflits urbains et démarche participative dans le processus de la rénovation urbaine : étude comparative entre la France et la Corée du Sud - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2020

Urban conflicts and citizen participation in the process of urban renewal : comparative study between France and South Korea

Conflits urbains et démarche participative dans le processus de la rénovation urbaine : étude comparative entre la France et la Corée du Sud

Abstract

Based on the comparative approach between France and South Korea, the thesis aims to identify and explain a rather universal trend of the participatory approach through an international comparison and also the priority and determining factors for the development of "inhabitants’ participation" through interterritorial comparison.In the current administration, which emphasizes the importance of decentralization and local governance, citizen participation has long been considered a necessity. In particular, the role of the inhabitants, as administrative actors, becomes more and more important in urban renewal policies taking place taking into account current local situations. In this context, this research focuses on factors likely to influence the motivation of active participation of the inhabitants. Urban renewal has considerable impacts not only on the daily life of the inhabitants but also on their heritage due to the increase in property prices after the renovation operation. In this respect, housing tenure status can be an important factor that varies the interest of the inhabitants in renovation projects and their motivation to participate in this process. It is common to think that homeowners will have a greater interest in urban renewal and will participate more actively than tenants. However, according to the analysis of surveys conducted on the four sites, each of which has a different occupation status, it appears that it is difficult to say that occupation status is a determining factor influencing active participation.The analytical results of the field surveys show rather that the interest of the urban renewal project and the motivation of participation depend less on the occupation status than on the associative life. This fact can be verified both by the qualitative analysis of the conflict situations that arose during urban renewal operations and by the statistical analysis of the inhabitants' human resources. In fact, the participation of the inhabitants in a conflict situation or in a process of renovation is constituted systematically by the pursuit of their common interest, rather than by the personal (especially economic) interest of the individuals. So, associative life plays an important role for the constitution of these common interests of the inhabitants. In addition, it can enable residents to intensify their involvement in social networks in which residents can evolve as active citizens through processes of discussion, negotiation and decision-making during the activities of their groups. In other words, the association is a citizen space that contributes to the learning of citizenship and the formation of social capital.
Basée sur l’approche comparative entre la France et la Corée du Sud, la thèse entend identifier et expliquer une tendance, assez universelle, de la démarche participative à travers une comparaison internationale et également les facteurs prioritaires et déterminants pour le développement de la « participation des habitants » à travers une comparaison interterritoriale.Dans le cadre de l’administration actuelle qui met l’accent sur l’importance de la décentralisation et de la gouvernance locale, la participation des habitants est depuis longtemps considérée comme un impératif. En particulier, le rôle des habitants, en tant qu’acteurs administratifs, devient de plus en plus important dans les politiques de rénovation urbaine qui se déroulent en prenant en compte des situations actuelles locales. Dans ce contexte, cette recherche se focalise sur des facteurs susceptibles d’influencer la motivation de participation active des habitants. La rénovation urbaine a des impacts considérables non seulement sur la vie quotidienne des habitants mais aussi sur leur patrimoine en raison de l’augmentation du prix immobilier après l’opération de rénovation. Dans ce constat, le statut d’occupation du logement peut être un facteur important faisant varier l’intérêt des habitant aux projets de rénovation et leur motivation à participer à ce processus. Il est commun de penser que les propriétaires auront un plus grand intérêt à la rénovation urbaine et participeront plus activement que les locataires. Pourtant, selon l’analyse des enquêtes menées sur les quatre terrains qui ont chacun un statut d’occupation différent, il apparaît qu’il est difficile d’affirmer que le statut d’occupation est un facteur déterminant influençant une participation active.Les résultats analytiques des enquêtes sur place démontrent plutôt que l’intérêt du projet de rénovation urbaine et la motivation de participation dépendent moins du statut d’occupation que de la vie associative. Ce fait peut être vérifié à la fois par l’analyse qualitative des situations conflictuelles apparues durant les opérations de rénovation urbaine et par l’analyse statistique des ressources humaines des habitants. En effet, la participation des habitants dans une situation conflictuelle ou dans un processus de rénovation est constituée systématiquement par la poursuite de leur intérêt commun, plutôt que de l’intérêt personnel (notamment économique) des individus. Alors, la vie associative joue un rôle important pour la constitution de ces intérêts communs des habitants. De plus, elle peut permettre aux habitants d’intensifier leur implication dans les réseaux sociaux au sein desquels les habitants peuvent évoluer comme citoyens actifs à travers des processus de discussion, de négociation et de décision lors des activités de leurs groupes. Autrement dit, l’association est un espace citoyen qui contribue à l’apprentissage de la citoyenneté et à la formation du capital social.
Fichier principal
Vignette du fichier
57786_YONG_2020_archivage.pdf (48.78 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03276704 , version 1 (02-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03276704 , version 1

Cite

Seungchan Yong. Conflits urbains et démarche participative dans le processus de la rénovation urbaine : étude comparative entre la France et la Corée du Sud. Géographie. CY Cergy Paris Université; KyungHee University. Global Campus. Korean Education Research Group, 2020. Français. ⟨NNT : 2020CYUN1087⟩. ⟨tel-03276704⟩
285 View
23 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More