Socio-economic impacts of climate change in developing countries - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2021

Socio-economic impacts of climate change in developing countries

Analyse des impacts socio-économiques du changement climatique dans les pays en développement

Abstract

It is a fact that the consequences of climate change pose a considerable threat to the well-being of all humanity. For many years now, the consequences of climate change, including droughts, floods, and increases in the frequency and intensity of severe weather events, have been felt around the world. Moreover, the economic costs of these climatic phenomena are greater in developing countries than elsewhere. Indeed, the variability of temperature or rainfall strongly reduces agricultural productivity, which is the predominant sector in these countries. Also, their institutional failures are an obstacle to their adaptation or to face the perverse effects of climate change. Thus, this thesis contributes to the existing literature by proposing four chapters on the socio-economic impacts of climate change in Southeast Asia and Africa. Specifically, we analyze the impacts of climate trends and shocks on agricultural activity, food security, household welfare, and social conflict. The first two chapters focus on the case of Vietnam and the last two chapters focus on Africa. In the first chapter, the results indicate that climate shocks have two effects (direct and indirect) on agricultural productivity. The direct effect is captured by the non-linear impact of average temperature and precipitation on agricultural yield. Then, the indirect effect is captured by the negative and significant relationship between climate shocks and the technical efficiency of agricultural producers. Also, the results of the simulations are pessimistic about the evolution of technical efficiency in a context where global warming will be more important. Subsequently, in the second chapter, we reflect on the relationship between environmental risk factors and food security through a multidimensional analysis. The results of this chapter indicate that environmental risk factors that include climate variability prevent rural households from achieving adequate nutritional status. Chapter 3 focuses on the analysis of the relationship between well-being and climatic conditions in Mali. This chapter shows that household well-being in Mali is sensitive to climatic conditions. More interestingly, our results show that the elasticity of consumption to changes in rainfall varies across consumption types and socio-economic groups. First, we find that the value of consumption-rainfall elasticity is higher for non-food consumption and much lower for food consumption. Second, we find that poor households that are most often located far from the capital (Bamako) and heavily dependent on agricultural income are the most affected by climate variability and instability. Since poverty is a key determinant of conflict in Africa, Chapter 4 analyzes the impact of climate shocks on the incidence of domestic conflict. We find that climate shocks, as captured by the aridity index, increase the likelihood of domestic conflict by up to 38 percent. This effect is amplified in countries with more unequal income distribution and a higher proportion of young men. The results in this chapter also highlight key resilience factors, including continued improvements in domestic revenue mobilization, enhanced social protection, and increased public investment in the agricultural sector.
Il est un fait avéré que les conséquences du changement climatique font peser une menace considérable sur le bien-être de l'humanité tout entière. Depuis de nombreuses années maintenant, les conséquences du changement climatique, parmi lesquelles les sécheresses, les inondations et l'accroissement de la fréquence et de l'intensité des phénomènes météorologiques graves, se font sentir partout sur la planète. Par ailleurs, les coûts économiques de ces phénomènes climatiques sont plus importants dans les pays en développement qu’ailleurs. En effet, la variabilité de la température ou de la pluviométrie réduit fortement la productivité agricole qui est le secteur prédominant dans ces pays. Aussi, leurs défaillances institutionnelles sont un obstacle à leur adaptation ou à faire face aux effets pervers du changement climatique. Ainsi, cette thèse contribue à la littérature existante en proposant quatre chapitres sur les impacts socioéconomiques du changement climatique en Asie du Sud-Est et en Afrique. Plus précisément, nous analysons les impacts des tendances et chocs climatiques sur l'activité agricole, la sécurité alimentaire, le bien-être des ménages, et les conflits sociaux. Les deux premiers chapitres s’intéressent au cas du Vietnam et les deux derniers chapitres se concentrent sur l’Afrique. Dans le premier chapitre, les résultats indiquent que les chocs climatiques ont deux effets (direct et indirect) sur la productivité agricole. L’effet direct est appréhendé par l’impact non linéaire de la moyenne de la température et de la précipitation sur le rendement agricole. Ensuite, l’effet indirect est capté par la relation négative et significative entre les chocs climatiques et l’efficience technique des producteurs agricoles. Aussi, les résultats des simulations sont pessimistes quant à l’évolution de l’efficience technique dans un contexte où le réchauffement climatique sera plus important. Par la suite, dans le second chapitre, nous menons une réflexion sur la relation entre les facteurs de risques environnementaux et la sécurité alimentaire à travers une analyse multidimensionnelle. Les résultats de ce chapitre indiquent que les facteurs de risques environnementaux qui incluent la variabilité du climat empêchent les ménages ruraux d’atteindre un statut nutritionnel adéquat. Le chapitre 3 s’intéresse à l’analyse de la relation entre bien-être et conditions climatiques au Mali. Il ressort de ce chapitre que le bien-être des ménages au Mali est sensible aux conditions climatiques. Plus intéressant, nos résultats montrent que l’élasticité de la consommation à la variation de la pluviométrie varie selon les types de consommation et les groupes socio-économiques. Premièrement, nous trouvons que la valeur de l’élasticité consommation-pluviométrie est plus élevée pour la consommation non alimentaire et beaucoup plus faible pour la consommation alimentaire. Deuxièmement, nous trouvons que les ménages pauvres qui sont le plus souvent situés loin de la capitale (Bamako) et dépendants fortement des revenus agricoles sont les plus touchés par la variabilité et l’instabilité du climat. La pauvreté étant un déterminant clé des conflits en Afrique, le chapitre 4 analyse l’impact des chocs climatiques sur l’incidence des conflits domestiques. Nous trouvons que les chocs climatiques, tels que capturés par l’indice d’aridité augmentent la probabilité des conflits domestiques jusqu'à 38 %. Cet effet est amplifié dans les pays où la répartition des revenus est plus inégale et où la proportion de jeunes hommes est plus importante. Les résultats de ce chapitre mettent aussi en évidence des facteurs clés de résilience, notamment l'amélioration constante de la mobilisation des recettes intérieures, le renforcement de la protection sociale et l'augmentation des investissements publics dans le secteur agricole.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021UCFAD002_DIALLO.pdf (6.47 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03560494 , version 1 (07-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03560494 , version 1

Cite

Yoro Diallo. Socio-economic impacts of climate change in developing countries. Economics and Finance. Université Clermont Auvergne, 2021. English. ⟨NNT : 2021UCFAD002⟩. ⟨tel-03560494⟩
821 View
264 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More