Reproducing the complex development of human Follicular Lymphoma in mouse models - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Reproducing the complex development of human Follicular Lymphoma in mouse models

Reproduction du développement complexe du Lymphome Folliculaire dans des modèles murins

(1)
1

Abstract

Follicular lymphoma (FL) is the most common indolent form of non-Hodgkin lymphoma arising from malignant germinal center (GC) B-cells. The genetic hallmark that leads to the development of FL is the t(14:18) which occurs early in the bone marrow during B cell development, thereby placing the anti-apoptotic Bcl2 gene under the direct control of the transcriptional enhancers which stand in 3’ of the immunoglobulin heavy chain locus (IgH 3’RR) and leading to the constitutive expression of the BCL2 protein. To assess the impact of the Bcl2 deregulation on B-cell fate and try to reproduce FL development in mice, two models were designed: the Ig-BCL2 (Knock in of the Bcl2 in the immunoglobulin light chain kappa locus) and the 3’RR-BCL2 (Transgene containing Bcl2 and a micro-3’RR), both containing the full BCL2 promoter region. Despite striking differences between both models, we showed that the 3’RR-BCL2 mouse model is the more pertinent for the study of FL . This model indeed leads to a much more GC-focused expression, and ,accordingly, to more significant GC B cell expansion rather than plasma cell expansion. By contrary, pan-B expression of BCL2 in the Igk-BCL2 models culminates with a strong overexpression in plasmablasts and plasma cells. However and whatever the BCL2 configuration, in the absence of additional oncogenic hit, both of our models remained free of GC B cell tumors on the long run and rather ended developing plasmacyttic lymphomas. Thus, to introduce secondary genetic alterations, we crossed our 3’RR-BCL2 mice with other models bringing anomalies known to occur in human FL (BCR N-glycosylation of the V domains, HVEM or KMT2D loss of function). We were able to show that with the addition of these secondary mutations, notably HVEM/KMT2D deletions, our mice developed GC hyperplasia and were eventually able to develop tumors of GC B cell phenotype. This part of our work is still preliminary and more work needs to be done but, all in all, our current study presents strong tools that can be used for further building pertinent FL models and better understanding the complex development of FL.
Le lymphome folliculaire (FL) est le lymphome non-hodgkinien indolent émanant de cellules B du centre germinatif (GC) le plus courant. La translocation t(14 :18) ayant lieu tôt dans le processus du développement B est la marque génétique du FL. Cette translocation place le gène Bcl2 sous le contrôle direct des éléments régulateurs situés en 3’ du locus des chaînes lourdes d’immunoglobulines (IgH 3’RR) et aboutit à l’expression constitutive de la protéine Bcl2. Afin d’étudier l’impact de la dérégulation de Bcl2 sur le développement B et dans le but de reproduire les mécanismes aboutissant au développement du lymphome folliculaire, deux nouveaux modèles murins ont été créés : le modèle Ig-BCL2 (Knock-In du gène Bcl2 inséré dans le locus kappa des chaines légères d’immunoglobulines) et le modèle 3’RR-BCL2 (Transgène contenant Bcl2 et les éléments régulateurs minimum en 3’ de la chaîne lourde des Ig, micro-3’RR), ces deux modèles comprenant le gène BCl2 et sa région promotrice complète. Nos études ont montré que le modèle 3’RR-BCL2 apparait le plus pertinent pour l’étude du FL (avec une expression plus focalisée de l’oncogène dans les cellules du GC, et avec une plus nette expansion des cellules B du GC et une expansion des cellules plasmocytaires moindre). Cependant, avec pour seul hit la dérégulation de BCL2, nous avons observé qu’aucune tumeur issue du GC n’apparaissait sur le long terme dans aucun de nos deux modèles, mais éventuellement des tumeurs de type lymphome plasmablastique. Afin d’introduire un deuxième évènement génétique potentiellement oncogénique, nous avons croisé nos modèles murins avec des modèles possédant d’autres anomalies génétiques connues pour être observées dans le FL (modèle avec un BCR N-glycosylé au niveau des régions variables, ou portant la perte de fonction de HVEM ou de KMT2D). L’ajout d’un second hit a permis d’observer le développement de tumeurs avec un phénotype de type GC, notamment dans le cas du modèle double-mutant 3’RR-BCL2 x HVEM/KMT2D. Cette deuxième partie est en cours d’étude mais nous présentons déjà les différents outils qui nous semblent conduire à de nouveaux modèles très pertinents du FL humain, propres à permettre de mieux comprendre le développement d’un lymphome folliculaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021LIMO0069.pdf (7.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03560858 , version 1 (07-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03560858 , version 1

Cite

Lina Zawil. Reproducing the complex development of human Follicular Lymphoma in mouse models. Human health and pathology. Université de Limoges, 2021. English. ⟨NNT : 2021LIMO0069⟩. ⟨tel-03560858⟩
56 View
91 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More