Evaluation of cognitive functions among Lebanese patients with schizophrenia - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Evaluation of cognitive functions among Lebanese patients with schizophrenia

Evaluations des fonctions cognitives chez les patients schizophrènes au Liban

(1)
1

Abstract

Cognitive deficits is a fundamental characteristic of schizophrenia where the most affected function are particularly memory, attention, motor skills, executive functions and social cognition. Cognitive assessment is one of the best indicators of the functional and social prognosis of individuals. This assessment becomes a fundamental part in clinical practice and in research using batteries that differ widely in their content. In addition, subjective assessment of cognitive functions can give a more complete view of an individual's cognitive profile, but it cannot replace objective assessment measures, as patients' self-assessment of their neurocognitive functioning may not be entirely correct. Subjective cognitive complaints is recognized as indicators of potential cognitive dysfunction, with evidence suggesting that such complaints are a precursor to cognitive impairment. Thus, it is essential to understand and assess patients' awareness of their cognitive state.The thesis work presented here has several objectives. First, we deal with generalities concerning schizophrenia, impaired cognitive functions and their evaluations while also giving an overview of their evaluation in Lebanon. Secondly, in order to be able to assess cognitive functions in institutionalized schizophrenic patients, we worked at validating diagnostic and screening tools for cognitive disorders in schizophrenic subjects. Finally, we assess the subjective cognitive complaints in schizophrenic patients and the factors related to them. The results of this work led to the validation of the cognitive battery, BACS, in schizophrenic patients. The Arabic BACS is a reliable and useful tool for measuring cognitive performance in hospitalized patients with schizophrenia. In addition, the satisfactory psychometric qualities of MoCA make it a rapid screening tool for the cognitive functions of these patients. In addition, our results showed that patients with objective cognitive impairment could be aware of their cognitive impairment despite low disease awareness (insight). The most contributing factors of the subjective cognitive complaint were the general psychopathology subscale of the PANSS, the autonomy scale of the daily living scale (ADL) while those predictive of social cognitive complaint were the Depression Scale (Calgary).All of our work has demonstrated adequate psychometric properties of a neurocognitive battery, BACS and a screening tool, MOCA in Arabic, respectively in the diagnosis and screening of cognitive deficits in schizophrenic patients. Our studies could help clinicians apply these valid instruments in their daily clinical practice and include cognitive rehabilitation strategies in the treatment plan for patients with schizophrenia; which is currently lacking in the countries of the Middle East. Finally, our studies have shown that schizophrenic patients complain about their cognition. Further prospective studies are needed to better understand cognitive impairment in schizophrenic patients in order to help remedy it and thus allow better day-to-day functioning and life outside psychiatric institutions.
Les déficits cognitifs sont perçus comme une caractéristique fondamentale de la schizophrénie. Les fonctions cognitives les plus affectées sont particulièrement la mémoire, l'attention, la motricité, les fonctions exécutives et la cognition sociale. L’évaluation cognitive est l’un des meilleurs indicateurs du pronostic fonctionnel et social des individus. Cette évaluation devient une partie fondamentale dans la pratique clinique et dans la recherche et utilise des batteries qui diffèrent largement dans leurs contenus. En plus, l'évaluation subjective des fonctions cognitives peut donner une vue plus complète du profil cognitif d'un individu, mais elle ne peut pas remplacer les mesures d'évaluation objectives, car l'autoévaluation par les patients de leur fonctionnement neurocognitif peut ne pas être tout à fait exacte. Les plaintes cognitives subjectives sont de plus en plus largement reconnues comme des indicateurs de dysfonctionnement cognitif potentiel, avec des preuves suggérant que de telles plaintes sont un précurseur de troubles cognitifs. Ainsi, il est essentiel de comprendre et d'évaluer la conscience qu’ont les patients de leur état cognitif.Le travail de thèse présenté ici à plusieurs objectifs. Dans un premier temps, nous traitons des généralités concernant la schizophrénie, les fonctions cognitives altérées et leurs évaluations en faisant par ailleurs un état des lieux de leur évaluation au Liban. Dans un deuxième temps, afin de pouvoir évaluer les fonctions cognitives chez des patients schizophrènes institutionnalisés, nous exposons nos travaux de validation d’outils de diagnostic et de dépistage des troubles cognitifs chez les sujets schizophrènes. Dans un dernier temps, nous exposons notre étude des plaintes cognitives subjective chez les patients schizophrènes et les facteurs reliés à celles-ci.Les résultats de ce travail ont abouti à la validation en langue arabe d’une batterie cognitive, le BACS chez des patients schizophrènes. Le BACS arabe est un outil fiable et utile pour mesurer les performances cognitives chez les patients hospitalisés atteints de schizophrénie. De plus, les qualités psychométriques satisfaisantes du MoCA en font un outil de dépistage rapide des fonctions cognitives de ces patients. En outre, nos résultats ont montré que les patients ayant un déficit cognitif objectif pouvaient être conscients de leur déficit cognitif malgré une conscience de la maladie (insight) faible. Les facteurs les plus contributifs de la plainte cognitive subjective étaient la sous-échelle de psychopathologie générale de la PANSS, l’échelle d’autonomie dans les actes de la vie quotidienne (ADL) alors que celles prédictives plus spécifiquement de la plainte dans le domaine de la cognition sociale étaient l’échelle de dépression (Calgary).L’ensemble de nos travaux a démontré des propriétés psychométriques adéquates d’une batterie neurocognitive, le BACS et d’un outil de dépistage, le MOCA en langue Arabe, respectivement dans le diagnostic et le dépistage des déficits cognitifs chez les patients schizophrènes. Nos études pourraient aider les cliniciens à appliquer ces instruments valides dans leur pratique clinique quotidienne et à inclure des stratégies de réadaptation cognitive dans le plan de traitement des patients atteints de schizophrénie ; ce qui fait défaut à l’heure actuelle dans les pays du Moyen Orient. Enfin, nos études ont montré que les patients schizophrènes se plaignent de leur cognition. D'autres études prospectives sont nécessaires pour mieux comprendre les atteintes cognitives chez les patients schizophrènes afin d'aider à y remédier et permettre ainsi un meilleur fonctionnement au quotidien et une vie hors des institutions psychiatriques.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021LIMO0082.pdf (36.8 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03561582 , version 1 (08-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03561582 , version 1

Cite

Chadia El Haddad. Evaluations des fonctions cognitives chez les patients schizophrènes au Liban. Médecine humaine et pathologie. Université de Limoges, 2021. Français. ⟨NNT : 2021LIMO0082⟩. ⟨tel-03561582⟩
118 View
4 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More