Révision des vers spaghetti (Annélides, Terebellidae sensu lato) des côtes françaises - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2021

Revision of spaghetti worms (Annelida, Terebellidae sensu lato) from the French coasts

Révision des vers spaghetti (Annélides, Terebellidae sensu lato) des côtes françaises

Abstract

The objective of this thesis is to revise the taxonomy of the French species of polychaetes belonging to the five families of Terebellidae sensu lato (Polycirridae, Telothelepodidae, Terebellidae, Thelepodidae and Trichobranchidae). These spaghetti worms are characterised by the presence of multiple non-retractable buccal tentacles used for feeding (deposit feeders).The specimens studied in this thesis were collected during different research and observation programs or specific samplings carried out by scientists in the different French laboratories. Type materials from the Museum National d’Histoire Naturelle were also loaned.This study is at the heart of the “Spaghetti Project”, project involving benthic taxonomists from French marine stations (RESOMAR network).French coastal waters are well-known areas, studied for several centuries by early taxonomists and benthic ecologists. However, studying numerous spaghetti worms with new tools, like scanning electron microscope and molecular analysis, has revealed the existence of 31 species new for science.These species have probably “always” been present along the French coasts but misidentified for decades. Several reasons can explain this situation. First, these worms are relatively challenging to identify because of diagnostic characters requiring detailed examination and modern tools. Secondly, most of the European species were described in the 18 and 19th centuries. Taxonomic standards at that time were very different with very brief descriptions and illustrations (when present) of poor quality. Moreover, type material was rarely deposited in a museum collection, and when deposited subsequently often lost or damaged, preventing any comparison with specimens newly collected. Finally, until 1980s, there was a wide perception that widespread species were very common among polychaetes. Studying these so-called “cosmopolitan” species in detail reveals the existence of numerous cryptic species in different parts of the world, in France in particular.
Cette thèse a pour objectif de réviser la taxonomie des espèces françaises d’annélides polychètes appartenant aux cinq familles des Terebellidae sensu lato (Polycirridae, Telothelepodidae, Terebellidae sensu stricto, Thelepodidae et Trichobranchidae). Ces vers spaghetti sont caractérisés par la présence de nombreux tentacules buccaux non rétractables servant à leur nutrition et leur assurant un régime déposivore.Les individus étudiés dans le cadre de cette thèse ont été prélevés lors de différents projets de recherche et d’observation menés par les équipes hébergées dans les stations marines françaises, mais également lors d’échantillonnages spécifiques. Des matériels types, archivés au Museum National d’Histoire Naturelle, ont également été empruntés. Cette étude est au centre du « Spaghetti Project », projet collaboratif impliquant les taxonomistes benthiques des différentes stations marines françaises (RESOMAR, RESeau des Stations et Observatoires MARins).Les eaux côtières françaises sont des zones étudiées depuis plusieurs siècles par les premiers taxinomistes et les écologistes benthiques. Cependant, l’étude de nombreux spécimens de vers spaghetti à l’aide de nouveaux outils, comme la microscopie électronique à balayage ou l’analyses moléculaire, a révélé l’existence de 31 espèces nouvelles pour la science.Ces espèces ont probablement « toujours » été présentes le long des côtes mais mal identifiées pendant des décennies. Plusieurs raisons peuvent expliquer ces lacunes. La première est que ces vers sont extrêmement complexes à identifier car les caractères morphologiques nécessitent des observations pointues et des outils modernes. Deuxièmement, la plupart des espèces européennes ont été décrites aux 18ème et 19ème siècles. Les standards taxonomiques de l’époque étaient très différents, avec des descriptions très brèves et des illustrations (quand elles étaient présentes) de qualité médiocre. De plus, les matériels types étaient rarement déposés dans une collection d’un muséum, et quand ils l’étaient ont malheureusement souvent été endommagés ou perdus, empêchant des comparaisons avec des spécimens nouvellement collectés. Enfin, il y a eu jusque dans les années 1980, une idée largement répandue selon laquelle les espèces de polychètes à large distribution étaient très communes. L’étude de ces espèces soi-disant cosmopolites a révélé l’existence de nombreuses espèces cryptiques dans le monde entier en général, et en France en particulier.
Fichier principal
Vignette du fichier
LAVESQUE_NICOLAS_2021_RED.pdf (17.35 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03593410 , version 1 (02-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03593410 , version 1

Cite

Nicolas Lavesque. Révision des vers spaghetti (Annélides, Terebellidae sensu lato) des côtes françaises. Ecosystèmes. Université de Bordeaux, 2021. Français. ⟨NNT : 2021BORD0258⟩. ⟨tel-03593410⟩
158 View
62 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More