Corporate governance and employee ownership : evidence from France - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Corporate governance and employee ownership : evidence from France

Gouvernance d'entreprise et actionnariat salarié : évidence de la France

(1)
1

Abstract

This doctoral work examines the way employee share ownership influences the governance and strategic choices of a company. The first chapter of the thesis presents an inventory of the literature on employee share ownership and corporate governance. This review helps to develop the conceptual foundations on the research questions addressed in the thesis. Chapter 2 assesses the impact of employee share ownership on the entrenchment of CEOs in their jobs. The measures of managerial entrenchment in our research are the age, seniority and turnover rate of the CEO. Our empirical study examines the majority of French companies making up the SBF 120 stock market index and the methodology of generalized moments (GMM) is implemented. Essentially, the results show an inverted U-shaped relationship between employee ownership and CEO entrenchment. We also show that the presence of employee shareholder representatives on boards of directors or supervisory boards also has an impact and varies the inflection points of the relationships observed. Chapter 3 examines the impact of employee share ownership and its representation on the board of directors on a company's cost of capital. The study focuses on the companies in the SBF 120 index. The empirical results document the increase in employee ownership which results in an increase in the cost of capital up to a certain level, and that subsequently this relationship is reversed. The results converge and show that variations in employee share ownership and the presence of employees on the board of directors significantly affect the cost of equity of the company and therefore implicitly influence the value of the company. Chapter 4 examines the impact of employee share ownership on the level of environmental responsibility of companies. The results show that a positive relationship exists between employee share ownership, employee involvement in boards and corporate environmental responsibility scores. Finally, this research sheds additional light on the consequences of employee ownership in the French context.
Ce travail doctoral s’interroge sur la manière de l’actionnariat salarié à influencer la gouvernance et les choix stratégiques d’une entreprise. Le premier chapitre de la thèse présente un état de lieux de la littérature sur l’actionnariat salarié et la gouvernance des entreprises. Cette recension permet de développer les fondements conceptuels sur les questions de recherche abordées dans la thèse. Le chapitre 2 évalue l’impact de l’actionnariat salarié sur l’enracinement des PDG à leur poste. Les mesures de l'enracinement managérial dans notre recherche sont l'âge, l'ancienneté et le taux de rotation du PDG. Notre étude empirique examine la majorité des entreprises françaises composant l'indice boursier SBF 120 et la méthodologie des moments généralisés (GMM) est mise en œuvre. Essentiellement, les résultats montrent une relation en U inversé entre l’actionnariat salarié et l’enracinement des PDG. Nous montrons également que la présence de représentants des actionnaires salariés au sein des conseils d’administration ou de surveillance a également un impact et varie les points d’inflexion des relations observées. Le chapitre 3 examine l’incidence de l’actionnariat salarié et de sa représentation au conseil d’administration sur le coût du capital d’une entreprise. L’étude focalise sur les entreprises de l’indice SBF 120. Les résultats empiriques documentent l’accroissement de l’actionnariat salarié qui se traduit par une hausse du coût du capital jusqu’à un certain niveau, et que par la suite cette relation s’inverse. Les résultats sont convergents et montrent que les variations de l’actionnariat salarié et la présence de salariés au sein du conseil d’administration affectent de manière significative le coût des capitaux propres de l’entreprise et donc influence implicitement la valeur de l’entreprise. Le chapitre 4 s’intéresse à l’impact de l’actionnariat salarié sur le niveau de responsabilité environnementale des entreprises. Les résultats ressortent qu’une relation positive existe entre l’actionnariat salarié, l’implication des employés au sein des conseils et les scores de responsabilité environnementale des entreprises. Enfin, cette recherche apporte un éclairage additionnel sur les conséquences de l’actionnariat salarié dans le contexte français.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021UCFAD016_BEN_ABDELHAMID.pdf (1.96 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03638737 , version 1 (12-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03638737 , version 1

Cite

Abdelmehdi Ben Abdelhamid. Corporate governance and employee ownership : evidence from France. Business administration. Université Clermont Auvergne, 2021. English. ⟨NNT : 2021UCFAD016⟩. ⟨tel-03638737⟩
123 View
94 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More