Investissements familiaux en éducation et genre - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2021

Family investments and gender

Investissements familiaux en éducation et genre

Abstract

This thesis examines the effect of three little-studied factors of family investment in education as a function of gender. Chapter 1 analyzes the effect of birth order on the transition into adulthood in Madagascar. Using micro-panel data collected in 2004 and 2012, we find that firstborns leave school school earlier than their younger siblings. They reach a lower level of education, which limits the development of their cognitive skills. Elders are also required to work outside the family business at a younger age. We only observe an effect of birth order on age at marriage for girls. Firstborn girls marry earlier. We believe that our results illustrate a strategy of household’s investment in children’s education. The precocious transition of elders into adulthood provides more resources to households that can be invested in the education of younger siblings. Chapter 2 examines the impact of mother’s age at marriage on the schooling of her children in Morocco. The results that emerge from this analysis are are quite surprising : mothers who were married young tend to invest more in their children’s education, particularly in their daughters’. Given that the positive effect of early maternal marriage is only found for younger generations of parents, we assume that our results are a reflection of a growing importance given by parents to education, especially for girls and parents who have been particularly deprived of access to instruction. Chapter 3 explores the effects of the Moroccan conditionnal cash-transfers program (Tayssir) on student learning. Using administrative data from the Ministry of National Education’s information system (MASSAR), we show that Tayssir continues to contribute to the reduction in school dropout, particularly for girls, nearly 10 years after its implementation. However, we find that it has not been sufficiently accompanied by supply-side interventions to allow children to learn in better conditions. We show that, boys who benefit from the cash transfer perform worse at the end of primary school exam than those who do not.We explain this result by the increase in class size induced by the reduction in school dropout in Tayssir municipalities. Concerning girls, we do not find that the increase in class size has negatively impacted their results at the end of primary school exam. On the contrary, thanks to the Tayssir program, they are more likely to graduate and to be enrolled in secondary school the following year.
Cette thèse observe l’effet de trois facteurs peu étudiés de l’investissement familial en éducation en fonction du genre.Le Chapitre 1 analyse l’effet du rang de naissance sur la transition à l’âge adulte à Madagascar. En utilisant des données individuelles de panel collectées en 2004 et en 2012, nous trouvons que les aînés des fratries malgaches quittent l’école plus tôt que leurs frères et sœurs cadets. Ils atteignent alors un niveau d’éducation plus faible, ce qui limite le développement de leurs compétences cognitives. Les aînés sont également amenés à travailler hors de l’entreprise familiale à un plus jeune âge. Nous n’observons un effet du rang de naissance sur l’âge au mariage que pour les filles. Les aînées se marient plus tôt. Nous pensons que nos résultats illustrent une stratégie d’investissement des ménages dans l’éducation des enfants. La transition plus précoce des aînés dans la vie d’adulte permet aux ménages d’avoir davantage de ressources à investir dans l’éducation des plus jeunes.Le Chapitre 2 étudie l’impact de l’âge au mariage de la mère sur la scolarisation de ses enfants au Maroc. Les résultats qui ressortent de cette analyse sont assez surprenants : les mères qui ont été mariées jeunes tendent à investir davantage dans l’éducation de leurs enfants, particulièrement de leurs filles. Étant donné que l’effet positif du mariage précoce de la mère n’est trouvé que pour les plus jeunes générations de parents, nous faisons l’hypothèse qu’il est le reflet d’une prise de conscience de l’importance de l’éducation, notamment de celle des filles, de la part d’individus qui en ont été particulièrement privés. Le Chapitre 3 explore les effets du programme marocain de transferts monétaires conditionnels pour l’éducation (Tayssir) sur l’apprentissage des élèves. Grâce aux données du système d’information du Ministère de l’Education Nationale (MASSAR), nous montrons que le programme Tayssir continue de contribuer à la réduction de l’abandon scolaire, plus particulièrement des filles, près de 10 ans après sa mise en place. Cependant, nous trouvons qu’il n’a pas été suffisamment accompagné de mesure d’amélioration de l’offre éducative pour permettre aux enfants d’apprendre dans de meilleures conditions. Nous démontrons que les garçons qui bénéficient du transfert monétaire ont de moins bons résultats à l’examen de fin de primaire que ceux qui n’en bénéficient pas. Nous expliquons ce résultat par l’augmentation de la taille des classes induites par la réduction de l’abandon scolaire dans les communes bénéficiaires. En ce qui concerne les filles, nous ne trouvons pas que l’augmentation de la taille des classes a impacté négativement leurs résultats à l’examen de fin de primaire. Bien au contraire, grâce au programme Tayssir, elles ont plus de chances d’obtenir la moyenne à cet examen et d’être inscrites au collège l’année suivante.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021UCFAD017_RICARD.pdf (7.31 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03639040 , version 1 (12-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03639040 , version 1

Cite

Claire Ricard. Investissements familiaux en éducation et genre. Economies et finances. Université Clermont Auvergne; Université Hassan II (Casablanca, Maroc), 2021. Français. ⟨NNT : 2021UCFAD017⟩. ⟨tel-03639040⟩
271 View
92 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More