La littérature féminine camerounaise : confrontation avec l'altérité - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2023

Cameroonian Women's Literature : Confrontation with Otherness

La littérature féminine camerounaise : confrontation avec l'altérité

Valdess Momené Mbom
  • Function : Author
  • PersonId : 1313555
  • IdRef : 27336278X

Abstract

Cameroonian women's literature is characterized today by its dynamism bothboth nationally and internationally. The multiplicity of literary prizes she hasobtained so far attests to the relevance of the female voices that carry it. It was in 1958 with the publication of Ngonda by Marie Claire Matip that not only was born Cameroonian women's writing, but even more so this story is considered the first literary masterpiece published by an Afro-sub-Saharan woman. After the independence of Cameroon in 1960, the opening of the borders generated by the post-colony introduced into Cameroonian women's writings a new figure of Cameroonian authors, namely those from exile. From then on, the Cameroonian literary discourse develops in a confrontation with otherness. Considering this literature which leaves its universe and which goes to meet the other, this thesis proposes to study the impact of exile on the emergence of Cameroonian women's literature from 1970 until the 2000s in bringing together the voices of women who are developing on the national territory with those who are developing in France. What benefit could we derive from such a confrontation? What does exile bring new in the speeches made by Cameroonian women from 1970-2000? The ambition will consist in analyzing these literatures in order to see the singularities of each of them in a process of emergence of an Afro-feminine discourse.
La littérature féminine camerounaise se caractérise aujourd'hui par son dynamisme tant sur le plan national que sur le plan international. La multiplicité des prix littéraires qu'elle a jusqu'ici obtenue atteste de la pertinence des voix féminines qui la portent. C'est en 1958 avec la publication de Ngonda de Marie Claire Matip que naît non seulement une écriture féminine camerounaise, mais plus encore ce récit est considéré comme le premier chef-d'œuvre littéraire publié par une afro-subsaharienne. Après l'indépendance du Cameroun en 1960, l'ouverture des frontières générée par la post colonie introduit dans les écrits-femmes camerounais une nouvelle figure d'autrices camerounaises à savoir celle issue de l'exil. Dès lors, le discours littéraire camerounais se développe dans une confrontation avec l'altérité. Considérant cette littérature qui sort de son univers et qui va à la rencontre de l'autre, cette thèse se propose d'étudier l'impact de l'exil sur l'émergence de la littérature féminine camerounaise de 1970 jusque dans les années 2000 en rapprochant les voix de femmes qui se développent sur le territoire national de celles qui se développent en France. Quel bénéfice pourrait-on tirer d'une telle confrontation ? Qu'est-ce que l'exil apporte de nouveau dans les prises de parole effectuées par les femmes camerounaises de 1970-2000 ? L'ambition consistera à analyser ces littératures afin de voir les singularités de chacune d'elle dans un processus d'émergence d'un discours afro-féminin.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2023_0088_MOMENE_MBOM.pdf (3.04 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04300407 , version 1 (22-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04300407 , version 1

Cite

Valdess Momené Mbom. La littérature féminine camerounaise : confrontation avec l'altérité. Littératures. Université de Lorraine, 2023. Français. ⟨NNT : 2023LORR0088⟩. ⟨tel-04300407⟩
47 View
299 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More