Nomopoiesi : una teoria grafica del diritto - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2023

Nomopoiesis : a Graphic Theory of Law

Nomopoïèse : une théorie graphique du droit

Nomopoiesi : una teoria grafica del diritto

Giorgio Lorenzo Beltramo
  • Function : Author
  • PersonId : 1346378
  • IdRef : 275153762

Abstract

This thesis aims to propose and exercise a graphic perspective, in order to criticise the theoretical normativity of the philosophy of law. Philosophy of law is positioned in a tradition or interweaving of graphic practices: writing, alphabet, text, grammar. This ideal (and potentially abysmal) genealogical exercise (Sini) aims to grasp in each new practice the break in perspective on the world, thus the point of emergence of the world for man. The concept of anthropopoiesis (Remotti) is reread in a graphic and normative key: man is moulded in his practices, that is, he is inscribed in them. It is thus possible to reread legal and philosophical-legal practice as a precipitate of the world, i.e. as a tradition or interweaving of practical and theoretical figures (Robilant), from which the human being emerges as the subject of law. The thesis proposes itself as a theoretical figure, hence as a discourse already graphically regulated: what can be called “world-sheet”. It thus frequents a paradox, that the philosopher of law must know how to inhabit (Sini). In this, our perspective is in line with the philosophical-legal perspective: a critical discourse on the norm, which presupposes the normative - graphic - form of theory. It is precisely this greater exposure to paradox that makes the philosophy of law a privileged philosophical perspective.
La thèse vise à proposer et à exercer une perspective graphique afin de critiquer la normativité théorique de la philosophie du droit. La philosophie du droit est positionnée dans une tradition ou un entrelacement de pratiques graphiques : l’écriture, l’alphabet, le texte, la grammaire. Cet exercice généalogique idéal et potentiellement abyssal (Sini) vise à saisir à chaque fois la rupture de perspective sur le monde : le point d’émergence du monde pour l’homme. Le concept d’anthropopoïèse (Remotti) est relu dans une clé graphique et normative : l’homme est moulé dans ses pratiques, c’est-à-dire qu’il y est inscrit. Il est ainsi possible de relire la pratique juridique et philosophico-juridique comme un précipité du monde, c’est-à-dire comme une tradition ou un entrelacement de figures pratiques et théoriques (Robilant), d’où émerge l’être humain comme sujet de droit. La thèse elle-même se propose comme figure théorique, donc comme discours déjà graphiquement normé : ce qui peut être appelé « feuille-monde ». Elle fréquente ainsi un paradoxe, qu’il s’agit de savoir habiter (Sini). En cela, notre perspective s’inscrit dans la perspective philosophico-juridique : un discours critique sur la norme, qui présuppose la forme normative de la théorie. C’est précisément cette plus grande exposition au paradoxe qui fait de la philosophie du droit une perspective philosophiquement privilégiée.
Fichier principal
Vignette du fichier
BELTRAMO.pdf (2.48 Mo) Télécharger le fichier Fichier principal
Vignette du fichier
BELTRAMOresume.pdf (370.04 Ko) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04435358 , version 1 (02-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04435358 , version 1

Cite

Giorgio Lorenzo Beltramo. Nomopoiesi : una teoria grafica del diritto. Literature. Nantes Université; Università di Torino (Turin, Italie), 2023. Italian. ⟨NNT : 2023NANU2023⟩. ⟨tel-04435358⟩
52 View
14 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More