Les conflits armés ouest-africains : Sénégal, Mali et Côte-d'Ivoire. Lecture des guerres pour la reconnaissance - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2021

West African armed conflict : Sénégal, Mali and Ivory-Cost.Reading war for recognition

Les conflits armés ouest-africains : Sénégal, Mali et Côte-d'Ivoire. Lecture des guerres pour la reconnaissance

Abstract

The thesis we propose focuses on "West African armed conflicts: Senegal, Mali, Ivory Coast". We contribute to analyze these conflicts toward a new perspective of "wars for recognition".Our research brings two major innovations to the field of internal armed conflicts study. Through case studies, we explore several problems, first the manifestation of these conflicts. We have thus devoted particular interest to distinguish forms of political violence - secessionist violence, opportunistic violence - that characterize conflicts whose interpretation has remained homogenous. Such an approach has allowed us to demonstrate the diversity of rebel movements violence's motivations against central governments. We analyze secessionist violence in Casamance (Senegal) and Azawad (Mali), which we distinguish from rebel violence for the conquest of central power in Côte d'Ivoire, conceptualized as "opportunistic violence”.Second, we propose a new and critical reading of these conflicts by arguing that rebel movements engage in war for the recognition of equal dignity within the state. This commitment is made in the name of social groups with which they identify and which evolve in territories whose independence and/or autonomy they claim. The thesis of wars for recognition is applicable to the cases of armed conflict in Senegal and Mali.We consider the armed conflicts that oppose rebel movements to the central government as effects of symbolic violence. Frustration, denial of autonomy, lack of empathy, denial of civil rights are sources of conflict. The violent behavior of rebel movements is analyzed as characteristic of a war for recognition. Our reading of the conflicts opens a critical view regarding a classical framework dominated by economist and rationalist paradigms.
Le travail que nous présentons porte sur « les conflits armés ouest-africains : Sénégal, Mali, Côte-d'Ivoire ». Nous contribuons à analyser ces conflits sous une perspective nouvelle des « guerres pour la reconnaissance ».Notre travail de recherche apporte deux innovations majeures dans le champ d'étude des conflits armés internes. A travers des études de cas, nous explorons plusieurs problèmes. Celui d'abord de la manifestation de ces conflits. Nous avons ainsi consacré un intérêt particulier à distinguer des formes de violences politiques - violences sécessionnistes, violences opportunistes- qui caractérisent les conflits dont l'interprétation est demeurée homogénéisant. Une telle démarche a permis de démontrer la diversité motivationnelle dans l'engagement violent des mouvements rebelles contre les gouvernements centraux. Nous analysons les violences sécessionnistes en Casamance (Sénégal) et dans l'Azawad (Mali), que nous distinguons des violences rebelles pour la conquête du pouvoir central en Côte-d'Ivoire, conceptualisées comme des "violences opportunistes".Ensuite, nous proposons une lecture nouvelle et critique de ces conflits en défendant la thèse que les mouvements rebelles s'engagent en guerre pour la reconnaissance d'une égale dignité au sein de l'État-nation. Cet engagement est fait au nom de groupes sociaux auxquels ils s'identifient et qui évoluent dans des territoires dont ils revendiquent l'indépendance et/ou l'autonomie. La thèse des guerres pour la reconnaissance est valable pour les cas des conflits armés au Sénégal et au Mali.Nous interprétons les conflits armés qui opposent des mouvements rebelles au gouvernement central, comme des effets de violences symboliques. Les frustrations, les dénis d'autonomie, l'indifférence, les dénis de droits civiques constituent des sources de conflictualités. Les comportements violents des mouvements rebelles sont analysés comme caractéristiques d'une guerre pour la reconnaissance. Notre lecture des conflits ouvre un regard critique par rapport à une grille classique dominée par des paradigmes économicistes et rationalistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
77926_SAMBOU_2021_archivage.pdf (8.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04587618 , version 1 (24-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04587618 , version 1

Cite

Christian Sambou. Les conflits armés ouest-africains : Sénégal, Mali et Côte-d'Ivoire. Lecture des guerres pour la reconnaissance. Science politique. Université Paris-Saclay, 2021. Français. ⟨NNT : 2021UPASU013⟩. ⟨tel-04587618⟩
88 View
43 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More