Répétition et variation de la tradition dans les romans de Hue de Rotelande - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2009

Répétition et variation de la tradition dans les romans de Hue de Rotelande

Abstract

Hue de Rotelande, an Anglo-Norman part of the literary activity of the last quarter of the 12th century, is the author of the two poetical novels entitled Ipomedon and Protheselaus. These novels often questioned by the critiques, even though a thorough analysis of his literary writings does not exist, pose a serious problem as to their classification and interpretation. In fact, Hue's literary writings that cannot be classified either in the category of Romances of Antiquity or in the Arthurian Romances, seem to be written in episodes borrowed from the contemporary novels. Even though we notice certain already known characters and motives, Hue does not organize his texts in a conventional fashion such as his predecessors. According to a double relationship between dependence and innovation, Hue appropriates different materials in order to create a novelistic atmosphere which can contribute either to the repetition or variation of a literary tradition. Since Hue's texts borrow or use incessantly spaces from other novels and at the same time evolve on already existing codes, it therefore seemed obvious that we should study the method he uses to order his writings and with which piece his novels converse with. Representing the translatio studii, and exposing his writings as simple translation, Hue plays with his referential modals which he empties from all auctoritas. He thus proves that this writing tradition which requires the superposition of text one upon the other, the new onto the ancient, is from an apparent world (chapter 1). If he builds his texts following the frame or the structure of the courtly romance, he thus puts into question the different modalities of that genre. He therefore proposes or conceptualizes a new version of the courtly romance, giving to his novels a certain naughty or spicy tone (chapter 2). As a writer, Hue always uses a reflective discourse in order to outline his writing style that qualifies his texts. He focuses on his role as an author, on the self-image he transmits and on his function through his novels (chapter 3).
Hue de Rotelande, poète anglo-normand dont l'activité littéraire se situe dans le dernier quart du XIIe siècle, est l'auteur de deux romans en vers, Ipomedon et Protheselaus. Souvent interrogés par la critique - bien qu'une étude d'ensemble sur l'œuvre de Hue fasse défaut - ces textes posent problème quant à leur classification et à leur interprétation. En effet, les ouvrages de Hue, que l'on ne peut tout à fait considérer ni comme des romans antiques ni comme des romans arthuriens, semblent n'être composés que d'épisodes empruntés à des récits contemporains. S'il est vrai que l'on retrouve des motifs et des personnages connus par ailleurs, Hue n'organise pas ses textes de la même manière que ses prédécesseurs. Sous un double rapport de dépendance et d'innovation, Hue s'approprie différents matériaux pour recomposer un monde romanesque, qui repose en grande partie sur la répétition et la variation des traditions littéraires. Puisque les textes de Hue empruntent et utilisent sans cesse l'espace et la matière d'autres romans, et se développent sur des codes déjà existants, il nous a paru nécessaire d'étudier la manière dont l'auteur ordonne ses compositions et établit un dialogue avec d'autres œuvres. Se plaçant sous le signe de la translatio studii et présentant ses ouvrages comme de simples traductions, Hue joue avec ses modèles référentiels qu'il vide de toute auctoritas. Il montre que cette tradition qui veut que les textes s'écrivent les uns sur les autres, le nouveau sur l'ancien, est de l'ordre du semblant (chapitre I). S'il construit ses textes sur le moule et les recettes du roman courtois, il remet en question les modalités de celui-ci afin de proposer une nouvelle conception courtoise qui donne à ses romans une tonalité égrillarde (chapitre II). Hue ne cesse de tenir un discours réflexif sur sa pratique d'écrivain de façon à souligner le travail de l'écriture qui s'exerce dans ses textes. Il attire l'attention sur son propre rôle d'auteur, sur l'image qu'il donne de lui-même et de sa fonction dans son œuvre (chapitre III).
Fichier principal
Vignette du fichier
J._Vinot_these.pdf (4.8 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00583143 , version 1 (05-04-2011)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00583143 , version 1

Cite

Julien Vinot. Répétition et variation de la tradition dans les romans de Hue de Rotelande. Littératures. Université d'Angers; Université de Montréal, 2009. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00583143⟩
201 View
1979 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More