From Urban Crisis to Reclaiming Urban Space. Grassroots Environmental and Food Justice Activism in Low-Income Neighborhoods in Detroit and the Bronx in New York. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2015

From Urban Crisis to Reclaiming Urban Space. Grassroots Environmental and Food Justice Activism in Low-Income Neighborhoods in Detroit and the Bronx in New York.

De la crise urbaine à la réappropriation du territoire. Mobilisations civiques pour la justice environnementale et alimentaire dans les quartiers défavorisés de Detroit et du Bronx à New York.

(1)
1
Flaminia Paddeu
  • Function : Author
  • PersonId : 977702

Abstract

American cities are still affected by the urban crisis, patent through the existence of low-income inner city neighborhoods, concentrating the urban poor and ethnic minorities. The neighborhoods of Jefferson-Mack in Detroit and Hunts Point in the South Bronx in New York are both considered iconic illustrations of the urban crisis. Yet they have witnessed substantial environmental and food justice activism for two decades. The purpose of this thesis is to understand how grassroots environmental and food practices can be used to improve living conditions for inner city communities. The first section analyzes how these two blighted neighborhoods are products of a structural urban crisis. By using a corpus of urban social geography and urban studies specialized in urban decline and shrinking cities, we demonstrate how the daily lives of residents reveal a “crisis of urban living” rather than an urban crisis, and how noxious uses and pollution as well as limited environmental and food access are key factors triggering grassroots activism. The second section is grounded in a corpus of studies on environmental justice and food justice, in order to explore the role of environmental and food justice activism in these neighborhoods. We defend that the hybridity between environmental, food, social and spatial issues reconfigured grassroots activism. The third section mobilizes a corpus of commons studies to analyze the challenges of reclaiming urban space. By studying the rise of urban agriculture and other environmental amenities, facilitated by the reuse of vacant land, we explore the multiple benefits of community urban space reclamation. Beyond environmental and food benefits, and despite some conflicting issues, reclaiming urban space allows transformative processes to noticeably yet incompletely improve living conditions.
Aux États-Unis, les villes connaissent une situation de crise urbaine qui se manifeste par l’existence de quartiers centraux détériorés, concentrant les minorités pauvres. Les quartiers de Jefferson-Mack à Detroit et Hunts Point dans le South Bronx à New York en sont des archétypes. Ils sont pourtant animés, depuis deux décennies, par d’importantes mobilisations civiques, qui se focalisent sur des questions environnementales et alimentaires. Le but de ce travail est d’évaluer le potentiel d’initiatives environnementales et alimentaires à améliorer les conditions de vie des habitants des inner cities. La première partie, en mobilisant un corpus d’études urbaines sur le déclin urbain et les shrinking cities, ainsi que de géographie urbaine et sociale, présente ces quartiers et leurs maux comme les produits d’une crise urbaine structurelle. Nous mettons en évidence que les habitants y subissent une « crise urbaine de l’habiter », dans laquelle les nuisances et les pollutions, ainsi que le manque d’accessibilité aux ressources environnementales et alimentaires, sont déterminants pour comprendre l’essor des mobilisations. La deuxième partie explique le rôle des mobilisations civiques environnementales et alimentaires dans ces quartiers. En nous appuyant sur les corpus de la justice environnementale et de la justice alimentaire, nous démontrons que l’hybridation des questions environnementales, alimentaires, sociales et spatiales a permis une reconfiguration des catalyseurs de l’action collective. La troisième partie analyse les enjeux de la réappropriation du territoire effectuée par les militants, à partir du corpus des commons studies. À travers le cas de l’agriculture urbaine et d’autres pratiques, rendues possibles par la réutilisation d’espaces vacants, nous montrons que la réappropriation collective du territoire procure de multiples bénéfices. Loin d’être cantonnée aux domaines environnementaux et alimentaires, elle permet d’améliorer partiellement – mais non sans heurts – les conditions de l’habiter.
Fichier principal
Vignette du fichier
PADDEU_Flaminia_2015_these VA VLIGHT.pdf (13.05 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-01283583 , version 1 (05-03-2016)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01283583 , version 1

Cite

Flaminia Paddeu. De la crise urbaine à la réappropriation du territoire. Mobilisations civiques pour la justice environnementale et alimentaire dans les quartiers défavorisés de Detroit et du Bronx à New York.. Géographie. Université Paris 4 Sorbonne, 2015. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01283583⟩
1672 View
3510 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More