Strainfield of the Paleozoic basement of the Pyrenees - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2016

Strainfield of the Paleozoic basement of the Pyrenees

Champ de déformation du socle paléozoïque des Pyrénées

(1)
1
Bryan Cochelin

Abstract

We present a qualitative and quantitative structural study of the Paleozoic basement of the Pyrenees. Based on new observations and an extensive compilation of structural data that were harmonized at the scale of the orogen, we built the regional-scale Variscan strain field. The main Variscan deformation was partitioned between transpressional thickening of the upper crust and the laterally flowing lower crust. An attachment zone acted to maintain the kinematic coherency between these two structural domains. Lateral flow of the lower crust accompanied emplacement of syn-convergence extensional domes. Regional cooling progressively increases the degree of mechanical coupling between the two structural levels and enhanced strain localization in steep regional transpressive shear zones. Though part of the foreland of the Variscan orogen the Pyrenees developed strain patterns typical of hot crusts/lithospheres. Such a hot thermal context is due to lithospheric mantle delamination that initiated beneath the hinterland of the orogen and allowed the Iberian-Armorican syntax to close and extrude the soft Pyrenean crust trapped in it. Geostatistical analysis of the strain field suggests that it results bulk pure shear deformation with a dextral transpressional component restricted to the boundaries of plutons and domes. Emplacement of such structural objects governed the degree of heterogeneity of the strain field. The coherency of the strain field argues against the stacking of large basement nappes in the Axial Zone of the Pyrenees during building of the orogenic prism since the Late Cretaceous. Only the southern and western parts of the Axial Zone are affected by “Alpine” thrusting and only minor local reactivation occurred elsewhere in the Axial Zone. Therefore, the Nogueres thrust cannot root into the Axial Zone but is a decollement within Late Paleozoic series. This suggests a lower amount of Alpine shortening in this part of the Pyrenees than previously estimated.
Cette thèse présente une étude structurale qualitative et quantitative du socle paléozoïque des Pyrénées. Elle se base sur une étude de terrain et une compilation exhaustive et inédite des structures, harmonisées à l’échelle de toute la chaîne des Pyrénées. A partir de cette base de données, nous avons construit le champ de déformation régional varisque produit au Paléozoïque supérieur (310-295 Ma). On montre que lors du raccourcissement régional majeur, la déformation est partitionnée entre une croûte supérieure s’épaississant en régime transpressif et une croûte inférieure fluant latéralement. Une zone d’ « attachement » a permis de maintenir la cohérence cinématique entre ces deux domaines aux comportements structuraux contrastés. Le fluage latéral au sein de la croûte inférieure permet l’emplacement de dômes extensifs dans ce contexte convergent. Le refroidissement progressif de la croûte favorise i) le couplage mécanique progressif entre ces deux domaines et ii) une localisation de la déformation dans des zones de cisaillement transpressives verticales d’échelle crustale. Bien que situées dans l’avant-pays de la chaîne varisque, les Pyrénées enregistrent une déformation typique d’une lithosphère anormalement chaude. Ce contexte thermique est l’expression d’une délamination progressive du manteau lithosphérique initiée dans les zones internes de l’orogène et qui a permis la fermeture de la syntaxe ibéro-armoricaine ainsi que l’échappement latéral de la croûte ductile pyrénéenne pris dans cette syntaxe. L’analyse quantitative du champ de déformation à partir d’outils géostatistiques montre que ce champ résulte d’une déformation assimilable à un cisaillement pur produit par un raccourcissement NS tandis que la composante dextre de la transpression se concentre aux bordures de plutons ou de dômes. Ainsi, la mise en place de ces objets structuraux gouverne l’hétérogénéité du champ de déformation. La cohérence du champ de déformation varisque met en question l’existence de nappes de socle lors de la construction du prisme orogénique pyrénéen à partir du Crétacé supérieur. En dehors de la bordure ouest et sud de la Zone Axiale, le socle n’est affecté que par des réactivations mineures, y compris dans les Pyrénées centrales où le chevauchement de Nogueres ne peut être enraciné. Ce chevauchement correspondrait plutôt à un décollement dans les séries paléozoïques supérieures, impliquant des quantités de raccourcissement moindres durant la collision pyrénéenne que celles calculées précédemment.
Fichier principal
Vignette du fichier
Cochelin_PhD.pdf (22.43 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-01467202 , version 1 (14-02-2017)
tel-01467202 , version 2 (27-02-2017)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01467202 , version 2

Cite

Bryan Cochelin. Champ de déformation du socle paléozoïque des Pyrénées. Sciences de la Terre. Université Toulouse 3 Paul Sabatier (UT3 Paul Sabatier), 2016. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01467202v2⟩
530 View
638 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More