Les disciplines de l'industrie. Le patronat métallurgique et la formation organisée des travailleurs dans la région de Saint-Étienne (1865-1954) - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2018

The Disciplines of Industry. Metalworking Employers and the Organization of Vocational Education and Training in the Region of Saint-Étienne (1865-1954)

Les disciplines de l'industrie. Le patronat métallurgique et la formation organisée des travailleurs dans la région de Saint-Étienne (1865-1954)

Abstract

Vocational education and training presented a potentially conflicting object crossing the lines of public policies and private action. The development of a differentiated supply was based on the negociated determination of skills. The modalities of VET diverged according to professional branches. They followed different conceptions, related to the knowledge required by the industrial production and organization. Public and private VET supplies were sometimes opposed, sometimes supplemented in order to meet all needs. The case of metallurgical, metalworking and machine building industries of the region of Saint-Étienne allows us to study the motivations and the balance of forces. Since the Second Empire, the supply for vocational training grew. The sustainability of these achievements was initially fragile. They depended on municipal initiative or private organization. The vocational schools founded during the early times of the Third Republic changed the outcome. The development of a municipal supply aroused the reaction of the clerical side, supported by local catholic bourgeoisies. The evolution of these paths was due to a significant difference in the objectives of theses courses. On one hand, VET was considered as a mean for the diffusion of scientific and technical knowledge. On the other hand, it was used as a way to spread moral and hierarchical principles. Through the various strategies at work, from outsourcing to integration, the training of a workers' elite tended to place the question of authority at the heart of VET organization. With the beginning of the twentieth century, the initiated schooling process drove to the institutionalization of vocational courses, as a support for apprenticeship. The rise of workers’ conflictuality, the evolution of production et organization renewed the role of scientific and technical skills. Employers, willing to reinforce their leadership in the field of industrial relations, tried to limit the intervention of the state within VET. The apprenticeship levy was a remarkable example of such a resistance. The supply of workers training, both public and private, was reinforced in its functions by the metalworking employers. Institutional innovations remained weak until the tough developpement of accelerated vocational training in the late 1930s. The Second World War confirmed the interest of metalworking employers for a traning organization less squeezed into the standards of the ministry of National Education. Finally, after the Libération, the stateization of workers' apprenticeship brought about the rallying of businesses to the schooling form.
La formation des travailleurs présente, à l’intersection des politiques publiques et de l’action privée, un objet potentiellement conflictuel. Le développement d’une offre différenciée s’est appuyé sur la détermination d’objectifs négociés. Les modalités de la préparation au travail divergent selon les branches professionnelles et les conceptions patronales des savoirs nécessaires à la production industrielle et à son organisation. L’offre publique et l’offre privée se sont tantôt opposées, tantôt complétées, afin de répondre à l’ensemble des besoins en compétences. Le cas des industries métallurgiques et mécaniques de la région de Saint-Étienne permet d’étudier les motivations et rapports de forces à l’oeuvre. Depuis le Second Empire, l’offre de formation ne cesse de se développer. La pérennité de ces réalisations se révèle au départ fragile, par sa dépendance à l’initiative municipale ou à l’action collective privée. L’oeuvre scolaire de la Troisième République modifie la donne. Le développement, à partir de 1879, d’une offre municipale d’enseignement technique suscite la réaction des milieux cléricaux, soutenus par les bourgeoisies catholiques locales. L’évolution de ces deux offres s’explique par une différenciation dans les objectifs de ces formations scolaires entre, d’une part, savoirs scientifiques et techniques et, d’autre part, objectifs moraux et hiérarchiques. À travers ces différentes stratégies patronales, entre externalisation et intégration de la fonction formation, la préparation d’une élite ouvrière tend à placer la question de l’autorité au cœur du dispositif. Lors du début du XXe siècle, l’institutionnalisation des cours professionnels, en tant que support de l’apprentissage ouvrier, s’inscrit dans la continuité de la scolarisation des décennies précédentes. La montée de la conflictualité ouvrière, l’évolution des techniques de production et de leur organisation donnent une importance nouvelle aux compétences scientifiques et techniques. Le patronat, soucieux de ses prérogatives dans le domaine des relations sociales, tente de limiter l’intervention de l’État. La taxe d’apprentissage en est un exemple remarquable. L’offre de formation ouvrière, publique comme privée, est confortée dans ses fonctions par les dirigeants de la métallurgie. Les innovations institutionnelles demeurent faibles, jusqu'au difficile développement des formations professionnelles accélérées à la fin des années 1930. La Seconde Guerre mondiale confirme l’intérêt des employeurs pour des filières moins engoncées dans les normes de l’Éducation nationale. L’étatisation de l’apprentissage ouvrier traduit cependant, après la Libération, le ralliement du patronat métallurgique à la forme scolaire, publique comme privée.
Fichier principal
Vignette du fichier
vernet_antoine_these.pdf (11.73 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-02501811 , version 1 (08-03-2020)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : tel-02501811 , version 1

Cite

Antoine Vernet. Les disciplines de l'industrie. Le patronat métallurgique et la formation organisée des travailleurs dans la région de Saint-Étienne (1865-1954). Histoire. Université de Lyon, 2018. Français. ⟨NNT : 2018LYSE2122⟩. ⟨tel-02501811⟩
516 View
584 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More