Revisiting Data Partitioning for Scalable RDF Graph Processing - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Revisiting Data Partitioning for Scalable RDF Graph Processing

Revisiter le partitionnement des données pour le traitement scalable des graphes RDF

(1)
1

Abstract

The Resource Description Framework (RDF) and SPARQL are very popular graph-based standards initially designed to represent and query information on the Web. The flexibility offered by RDF motivated its use in other domains and today RDF datasets are great information sources. They gather billions of triples in Knowledge Graphs that must be stored and efficiently exploited. The first generation of RDF systems was built on top of traditional relational databases. Unfortunately, the performance in these systems degrades rapidly as the relational model is not suitable for handling RDF data inherently represented as a graph. Native and distributed RDF systems seek to overcome this limitation. The former mainly use indexing as an optimization strategy to speed up queries. Distributed and parallel RDF systems resorts to data partitioning. The logical representation of the database is crucial to design data partitions in the relational model. The logical layer defining the explicit schema of the database provides a degree of comfort to database designers. It lets them choose manually or automatically (through advisors) the tables and attributes to be partitioned. Besides, it allows the partitioning core concepts to remain constant regardless of the database management system. This design scheme is no longer valid for RDF databases. Essentially, because the RDF model does not explicitly enforce a schema since RDF data is mostly implicitly structured. Thus, the logical layer is inexistent and data partitioning depends strongly on the physical implementations of the triples on disk. This situation contributes to have different partitioning logics depending on the target system, which is quite different from the relational model’s perspective. In this thesis, we promote the novel idea of performing data partitioning at the logical level in RDF databases. Thereby, we first process the RDF data graph to support logical entity-based partitioning. After this preparation, we present a partitioning framework built upon these logical structures. This framework is accompanied by data fragmentation, allocation, and distribution procedures. This framework was incorporated to a centralized (RDF_QDAG) and a distributed (gStoreD) triple store. We conducted several experiments that confirmed the feasibility of integrating our framework to existent systems improving their performances for certain queries. Finally, we design a set of RDF data partitioning management tools including a data definition language (DDL) and an automatic partitioning wizard.
Le Resource Description Framework (RDF) et SPARQL sont des standards très populaires basés sur des graphes initialement conçus pour représenter et interroger des informations sur le Web. La flexibilité offerte par RDF a motivé son utilisation dans d'autres domaines. Aujourd'hui les jeux de données RDF sont d'excellentes sources d'information. Ils rassemblent des milliards de triplets dans des Knowledge Graphs qui doivent être stockés et exploités efficacement. La première génération de systèmes RDF a été construite sur des bases de données relationnelles traditionnelles. Malheureusement, les performances de ces systèmes se dégradent rapidement car le modèle relationnel ne convient pas au traitement des données RDF intrinsèquement représentées sous forme de graphe. Les systèmes RDF natifs et distribués cherchent à surmonter cette limitation. Les premiers utilisent principalement l’indexation comme stratégie d'optimisation pour accélérer les requêtes. Les deuxièmes recourent au partitionnement des données. Dans le modèle relationnel, la représentation logique de la base de données est cruciale pour concevoir le partitionnement. La couche logique définissant le schéma explicite de la base de données offre un certain confort aux concepteurs. Cette couche leur permet de choisir manuellement ou automatiquement, via des assistants automatiques, les tables et les attributs à partitionner. Aussi, elle préserve les concepts fondamentaux sur le partitionnement qui restent constants quel que soit le système de gestion de base de données. Ce schéma de conception n'est plus valide pour les bases de données RDF car le modèle RDF n'applique pas explicitement un schéma aux données. Ainsi, la couche logique est inexistante et le partitionnement des données dépend fortement des implémentations physiques des triplets sur le disque. Cette situation contribue à avoir des logiques de partitionnement différentes selon le système cible, ce qui est assez différent du point de vue du modèle relationnel. Dans cette thèse, nous promouvons l'idée d'effectuer le partitionnement de données au niveau logique dans les bases de données RDF. Ainsi, nous traitons d'abord le graphe de données RDF pour prendre en charge le partitionnement basé sur des entités logiques. Puis, nous proposons un framework pour effectuer les méthodes de partitionnement. Ce framework s'accompagne de procédures d'allocation et de distribution des données. Notre framework a été incorporé dans un système de traitement des données RDF centralisé (RDF_QDAG) et un système distribué (gStoreD). Nous avons mené plusieurs expériences qui ont confirmé la faisabilité de l'intégration de notre framework aux systèmes existants en améliorant leurs performances pour certaines requêtes. Enfin, nous concevons un ensemble d'outils de gestion du partitionnement de données RDF dont un langage de définition de données (DDL) et un assistant automatique de partitionnement.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020ESMA0020_galicia-auyon.pdf (2.53 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03167657 , version 1 (12-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03167657 , version 1

Cite

Jorge Armando Galicia Auyón. Revisiting Data Partitioning for Scalable RDF Graph Processing. Other [cs.OH]. ISAE-ENSMA Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d'Aérotechique - Poitiers, 2021. English. ⟨NNT : 2021ESMA0001⟩. ⟨tel-03167657⟩
304 View
273 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More