Les idées de temps et de vivant chez les urbanistes du Musée social aux villes nouvelles - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2020

Ideas of time and life in the work of town planners from the Musée social to the new towns

Les idées de temps et de vivant chez les urbanistes du Musée social aux villes nouvelles

Abstract

French town planning, born at the beginning of the 20th century, seeks scientific bases and a method. The abundant and varied use of biological images brings epistemological convenience but also confusions. The ideas of evolution and organism induce in town planners representations of memory and urban history which stimulate debate and which reveal the difficulty of laying down the laws of the urban with certainty. The idea of law, approximated to time and the life, makes it possible to touch one of the major ambiguities of discourse : the passage from the law of urban development and functioning, which is considered to be natural, to normative or prescriptive law. It is in the conception of urban political time that these problems arise. And the narrative of the city, written or implicit, is the object where the issues of the debate are best read. We study here the texts of town planners by making them dialogue with each other, and by referring to the philosophers, to whom town planners sometimes refer, in order to clarify as much as possible the representations of time and of life which govern the elaboration of the the knowledge and know-how of the town planner from the 1900s to the 1970s
L'urbanisme français, né au début du XXe siècle, cherche des bases scientifiques et une méthode. L'usage abondant et varié d'images biologiques apporte une commodité épistémologique mais aussi bien des confusions. Les idées d'évolution et d'organisme induisent chez les urbanistes des représentations de la mémoire et de l'histoire urbaine qui stimulent le débat et qui font apparaître la difficulté de poser de façon certaine les lois de l'urbain. L'idée de loi, rapprochée du temps et du vivant, permet de toucher une des ambiguïtés majeures des discours : le passage de la loi de développement et de fonctionnement urbains, qu'on considère comme naturelle, à la loi normative ou prescriptive. C'est dans la conception du temps politique urbain que se nouent ces problèmes. Et le récit de la ville, rédigé ou implicite, est l'objet où se lisent le mieux les enjeux du débat. On étudie ici les textes des urbanistes en les faisant dialoguer entre eux, et en se référant aux philosophes, que les urbanistes appellent parfois eux-mêmes, afin de clarifier le plus possible les représentations du temps et du vivant qui président à l'élaboration du savoir et du savoir-faire de l'urbaniste des années 1900 aux années 1970
Fichier principal
Vignette du fichier
TheseGuillot.pdf (6.53 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03626014 , version 1 (31-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03626014 , version 1

Cite

Jean-François Guillot. Les idées de temps et de vivant chez les urbanistes du Musée social aux villes nouvelles. Histoire. Université de Picardie Jules Verne, 2020. Français. ⟨NNT : 2020AMIE0010⟩. ⟨tel-03626014⟩
159 View
173 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More